Juillet 20, 2021
Par Actualités Sur Les CRA
322 visites


Cette année, 25 millions d’euros serviront à financer ce que l’Etat appelle « la prise en charge sanitaire et l’accompagnement social » des détenus en centre de rétention. Une thune qui sert notamment à financer les assos’ et les médecins présents dans les CRA. 4ème volet de notre série sur les boîtes collabos.

Cette somme va ainsi permettre le financement des UMCRA -unités médicales – qui résultent de convention entre les hostos (CHU de Bordeaux, Hôpital de Calais, Centre Hospitalier de Meaux etc etc) et le ministère de l’intérieur, moyennant quoi ils envoient des médecins et infirmiers en CRA.
Cette thune sert aussi à payer les 5 associations présentes dans les CRA : ASSFAM-groupe SOS Solidarité, Forum réfugiés-Cos, France terre d’asile, La Cimade, Solidarité Mayotte.
Pour vous donner une idée des sommes en jeu, lors du dernier appel d’offre de décembre 2020, la Cimade a empoché le marché de 7 CRA pour près de 10 millions d’euros ; Forum réfugiés-Cos a remporté 6 CRA pour plus de 6 millions d’euros ; France Terre d’asile a obtenu 4 CRA et 2,8 millions d’euros ; ASSFAM-groupe SOS Solidarité repart avec 4 CRA et 5 millions d’euros.
En acceptant d’intervenir en CRA, médecins et asso légitiment l’existence de ces taules et donc participent à la machine à expulser. En étant présents, ils cautionnent les mauvais traitements subis par les prisonniers, lorsqu’ils ne les provoquent pas. Régulièrement des détenus témoignent sur les (mauvaises) pratiques des médecins en CRA.
Prochain épisode : Expulsions : les compagnies aériennes y  trouvent leur compte
Si vous avez manqué les épisodes précédents :



Source: Abaslescra.noblogs.org