Alors que ce dimanche 28 juin a lieu le second tour des Ă©lections municipales, le maire de Firminy, Marc Petit se prĂ©sente pour un troisiĂšme mandat. ProblĂšme, le premier Ă©dile appelou a Ă©tĂ© condamnĂ© en appel pour agression sexuelle, dans une affaire datant de 2016.

Exclu du PCF Ă  la suite des faits, il s’est donc lancĂ© dans la course Ă  l’élection sans Ă©tiquette, tout en continuant Ă  clamer son innocence et en affirmant bĂ©nĂ©ficier du soutien de la population : « Beaucoup d’Appelous m’ont demandĂ© de tenir bon, de rĂ©sister. Beaucoup d’Appelous ne sont pas dupes, ils sont persuadĂ©s que je suis innocent et que cette affaire judiciaire est avant tout une affaire politique. Â» Reste Ă  savoir si les Ă©lecteurs-trices de la commune de Firminy continueront Ă  faire preuve de mansuĂ©tude Ă  son Ă©gard…


Article publié le 28 Juin 2020 sur Lenumerozero.info