Juillet 29, 2019
Par Union Syndicale Solidaires
33 visites


Nouvelle victoire pour les salarié-es marseillais-es de McDonald’s qui se battent depuis 2018, avec le soutien entre autre de notre organisation, contre la multinationale qui veut se débarrasser à tout prix de leur restaurant : vendredi dernier, l’inspection du travail a refusé le licenciement d’un des délégué-es qui anime la lutte.

Les coups tordus de McDo sont ainsi à nouveau mis en évidence et ce après les révélations de la presse, en mai dernier, relatives aux propos anti-syndicaux tenus par un dirigeant de la compagnie.

Alors que le personnel est à nouveau en grève depuis le 30 juin dernier en dépit d’une intervention policière, l’Union syndicale Solidaires exige que McDo négocie pour leur assurer un avenir : une solution serait que le restaurant de Saint Barthélemy soit repris en compagnie et que les investissements nécessaires à son activité soient enfin réalisés pour que ce dernier continue à remplir son rôle social dans les quartiers nord de Marseille.

Article publié le 29 juillet 2019




Source: Solidaires.org