L’Observateur / vendredi 11 septembre 2020

Deux vĂ©hicules ont Ă©tĂ© touchĂ©s par un incendie durant la nuit du jeudi 10 au vendredi 11 septembre, vers 2h30, sur le parking du centre pĂ©nitentiaire de Maubeuge. Selon Christophe Muzzolin, du syndicat Force ouvriĂšre pĂ©nitentiaire, il s’agit apparemment d’un acte volontaire puisque « une brique a Ă©tĂ© retrouvĂ©e dans l’une des voitures« .
Ces vĂ©hicules appartiennent au Service pĂ©nitentiaire d’insertion et de probation. Ils Ă©taient stationnĂ©s sur le parking rĂ©servĂ© au personnel de l’établissement.

Pour Christophe Muzzolin [sa sale gueule ci-contre ; NdAtt.], il s’agit ni plus ni moins que d’un « coup de pression. C’est pour dire aux personnels que si on ne peut pas les atteindre Ă  l’intĂ©rieur, on peut les avoir Ă  l’extĂ©rieur« .
Depuis plusieurs mois, le syndicaliste insiste auprĂšs de sa direction pour « sĂ©curiser tout le domaine. Aujourd’hui, on entre comme dans un moulin« . Son but : que les entrĂ©es soient contrĂŽlĂ©es dĂšs l’entrĂ©e de la zone de la prison, le long de la route d’Assevent, avec mise en place de barriĂšres et de grillage, ainsi que de camĂ©ras.


Article publié le 11 Sep 2020 sur Attaque.noblogs.org