Novembre 19, 2022
Par Contretemps
111 visites
Lire hors-ligne :

Dans ce nouvel épisode du podcast « En avant Marx », disponible sur la plateforme Spectre, Marina Garrisi explore avec Jean-Numa Ducange et Jean Quétier la façon dont le communisme est devenu pour Marx une question d’organisation.

Revenant sur ses premiers pas dans les organisations de son temps et en particulier sur le rôle qui a été le sien dans la réorganisation de la Ligue des communistes, iels évoquent également la manière dont Marx pense l’articulation entre « parti ouvrier » et « parti communiste » dans son Manifeste. Iels abordent ensuite les luttes politiques qui ont traversé l’Association internationale des travailleurs, notamment celle entre Marx et Bakounine qui a mené à la scission de l’organisation, puis évoque pour finir les interventions de Marx auprès des premières organisations ouvrières de masses qui se développent en Allemagne au milieu des années 1860 et qui sont l’occasion de nouveaux enjeux politiques.

Produire une émission sur le travail de parti de Karl Marx n’avait rien d’évident : cette question fait aujourd’hui l’objet d’un double effacement. Dans l’élan du renouveau de la recherche universitaire marxienne, la question politique, en particulier celle du parti, reste largement de côté. L’idée plus ou moins explicite qui soutient ce type de démarche est qu’il serait possible, voire souhaitable, de séparer le travail scientifique de Marx de son engagement politique. À l’inverse, dans les milieux militants, la question du parti est omniprésente, mais pour l’étudier c’est bien souvent à Lénine qu’on se réfère et le travail de parti de Marx reste dans l’ensemble peu évoqué.

Bref, une sorte de consensus implicite règne, qui laisse penser que la contribution de Marx à la question du parti révolutionnaire resterait dans l’ensemble secondaire ou marginale. C’est d’abord contre cette idée que j’ai conçu cette émission et que j’ai fait appel à mes deux invités, Jean-Numa Ducange, historien spécialiste de la Révolution française et du mouvement ouvrier, et Jean Quétier, philosophe spécialiste de Marx, qui prennent tous les deux le contrepied de cette idée reçue. Dans leurs travaux respectifs et chacun à leur manière, ces deux auteurs ont défendu l’idée que les conceptions Marx sur la question du parti et ses interventions politiques au sein des organisations de son temps étaient non seulement fondamentales pour comprendre l’œuvre de Marx, mais également pour se situer dans les débats du mouvement ouvrier.

à voir aussi

Lire hors-ligne :



Source: Contretemps.eu