Novembre 27, 2021
Par Attaque
122 visites


France-Antille / samedi 27 novembre 2021

Ce matin (samedi 27 novembre), les pompiers sont en intervention au quartier Godissard de Fort-de-France. Dans la nuit, La Poste du quartier a été attaquée, pillée et incendiée.
Les pompiers sont sur place pour Ă©teindre l’incendie. Une intervention lĂ©gĂšrement dĂ©calĂ©e car le secteur n’était pas sĂ©curisĂ©. La boutique de la station-service du mĂȘme quartier est partie elle aussi en fumĂ©e.

Les feux de poubelles se sont multipliés durant la nuit de vendredi à samedi (du 26 au 27 novembre) dans les différents quartiers de Fort-de-France : Dillon, Trenelle, Sainte-ThérÚse ou encore Didier.
Des Ă©vĂ©nements qui ont Ă©galement Ă©tĂ© constatĂ©s dans d’autres communes Saint-Pierre, Lorrain, Gros-Morne, TrinitĂ© et Les Trois-Ilets. Quelques vĂ©hicules ont Ă©tĂ© incendiĂ©s Ă©galement durant cette nuit. [
]

France-Info / samedi 27 novembre 2021

Une dizaine d’interventions des pompiers pour des feux de poubelles ou de vĂ©hicules cette nuit Ă  Fort-de-France et dans le nord. [
]
Les faits les plus graves concernent la ville de Fort-de-France. Dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 novembre 2021, des Ă©meutiers ont attaquĂ© et dĂ©truit la poste de Godissard avec un tracteur. Ils ont pris le distributeur d’argent Ă©videmment. Ils l’ont pĂ©tĂ©, rĂ©cupĂ©rĂ© les sous et ils ont mis le feu Â», raconte une habitante sous le choc. Plus loin, les casseurs s’en sont pris Ă  une station-service pour dĂ©valiser la boutique
avant de l’incendier.
Dans le reste de la ville, des feux de poubelles ont été allumés dans les quartiers Dillon, Terres sainvilles, Redoute, Didier


À Schoelcher barrage incendiĂ© dans le rond-point de Ravine Touza. Incendie d’un vĂ©hicule quartier BateliĂšre avec le renfort des gendarmes car des jeunes se tenaient en embuscade pour lancer des projectiles divers sur les pompiers.
Des feux de poubelles Ă  Saint-Pierre, devant l’église ou devant le musĂ©e, entre autres. Incendie d’un radar au Morne Rouge et dĂ©but d’incendie sur la voie publique devant la mairie de la commune.
Les agents du STIS sont aussi intervenus au Lorrain pour un incendie volontaire devant l’église. Au Gros Morne, sur des barrages incendiĂ©s ainsi qu’à TrinitĂ©.
En tout, une dizaine d’interventions et prĂšs de 350 d’appels au secours. « Autant que les nuits prĂ©cĂ©dentes« , notent les sapeurs-pompiers.
Selon nos informations, le siĂšge de la police municipale de Fort-de-France Ă©tĂ© cambriolĂ©, « avec vols d’armes et de scooters« , selon des fonctionnaires de la police nationale, eux-mĂȘmes victimes de tirs par arme Ă  feu, Ă  l’avenue Maurice Bishop et au Lamentin.
De nombreux cambriolages trĂšs ciblĂ©s, concernant les villes du Lamentin et de Fort-de-France. Une tentative de vol dans un guichet automatique de billets au quartier Dillon Ă  Fort-de-France, a Ă©chouĂ© grĂące Ă  l’intervention des policiers. La police annonce avoir procĂ©dĂ© Ă  11 arrestations.

Le Parisien / samedi 27 novembre 2021

[
] En Guadeloupe, 34,5 % de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté national, avec un fort taux de chÎmage (19 %), notamment chez les jeunes (35 % en 2020 contre une moyenne nationale de 20 %).

Pour tenter d’apaiser les esprits et mettre fin aux violences, le gouvernement a auparavant indiquĂ© qu’il repoussait au 31 dĂ©cembre la mise en Ɠuvre de l’obligation vaccinale des soignants et pompiers en Guadeloupe comme en Martinique, oĂč la contestation a fait tache d’huile. SĂ©bastien Lecornu et le ministre de la SantĂ©, Olivier VĂ©ran, ont aussi annoncĂ© la levĂ©e des suspensions pour les personnels qui accepteront un accompagnement individuel. Ceux qui refuseront « poursuivront leur suspension ».

Cette annonce « ne change rien : nous ne sommes pas satisfaits de cette dĂ©cision. Nous demandons le retrait de l’obligation vaccinale, car notre libertĂ© de choisir est bafouĂ©e, et le retrait du passe sanitaire qui empĂȘche tout le monde de vivre », a rĂ©agi Sormain Sandrou, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral adjoint de l’UTS-UGTG du CHU de Pointe-Ă -Pitre, prĂ©sent sur le piquet de grĂšve devant l’établissement.

Par ailleurs, le prĂ©fet de Guadeloupe « a dĂ©cidĂ© la prorogation du couvre-feu de 18 heures Ă  5 heures jusqu’au lundi 29 novembre 2021 Ă  5 heures ». Jeudi, le prĂ©fet de Martinique a, lui, instaurĂ© un couvre-feu « de 19 heures Ă  5 heures jusqu’au retour au calme ». Ce qui avait commencĂ© il y a quelques jours dans ces deux Ăźles avec des blocages et des piquets de grĂšves a vite dĂ©rapĂ© en violences contre les forces de l’ordre, incendies et pillages. Plusieurs policiers ont Ă©tĂ© de nouveau la cible de tirs Ă  balles rĂ©elles et au plomb dans la nuit de vendredi Ă  samedi en Martinique et en Guadeloupe, sans ĂȘtre blessĂ©s, a-t-on appris de source policiĂšre.

Un policier du Raid a reçu un plomb dans son gilet pare-balles au niveau d’un rond-point Ă  Pointe-Ă -Pitre en Guadeloupe. Un autre policier a Ă©galement Ă©tĂ© touchĂ© par un plomb Ă  proximitĂ© de pilleurs, sans le blesser. Dans le quartier des Abymes, des policiers ont Ă©tĂ© visĂ©s par des tirs Ă  balles rĂ©elles mais n’ont pas Ă©tĂ© touchĂ©s, ainsi que des policiers qui circulaient en voiture.

A Fort-de-France en Martinique, des policiers ont Ă©tĂ© Ă©galement visĂ©s par des « coups de feu » alors qu’ils intervenaient dans une station-service oĂč des pilleurs tentaient de voler des bouteilles de gaz, selon cette source. Un vĂ©hicule de la police a Ă©tĂ© impactĂ© par des tirs, mais aucun de ses occupants n’a Ă©tĂ© blessĂ©.

La veille, dans la nuit de jeudi à vendredi, dix policiers avaient été légÚrement blessés, dont cinq par balles et cinq autres par des projectiles.

Les journalistes à la recherche d’images trouvent des balles

France-Antilles / vendredi 26 novembre 2021

Une Ă©quipe de tournage de BFMTV, ainsi qu’un photographe de l’AFP et un photojournaliste de l’agence Abaca Press, ont essuyĂ© des tirs Ă  balles rĂ©elles cette nuit (nuit de jeudi 25 Ă  vendredi 26 novembre), prĂšs du centre-ville de Fort-de-France. Ils tournaient une sĂ©quence et photographiaient dans une rue, Ă  proximitĂ© d’un barrage.

Alors que les rues Ă©taient plutĂŽt dĂ©sertes, en raison du couvre-feu, l’équipe de BFMTV, sur place depuis lundi, ainsi que le photographe de l’AFP et le photojournaliste de l’agence Abaca Press en profitaient pour filmer les restes de barrages en feu

Ils auraient alors Ă©tĂ© aperçus par deux hommes Ă  moto qui ont remarquĂ© leur prĂ©sence et arrĂȘtĂ© leur deux-roues. Ils auraient alors dĂ©gainĂ© une arme et pris pour cible les quatre journalistes. Une scĂšne briĂšvement filmĂ©e par les camĂ©ras de BFMTV [
]. Trois coups de feu ont ensuite Ă©tĂ© tirĂ©s dans leur direction.

Les quatre journalistes ont juste eu le temps de se prĂ©cipiter sur les lieux et remonter dans leur voiture pour s’enfuir. Les tirs n’ont, heureusement, pas atteint les journalistes ou le vĂ©hicule. [
]

zayactu / vendredi 26 novembre 2021

La Martinique a vĂ©cu la nuit derniĂšre sa quatriĂšme nuit de violences urbaines, notamment sur Sainte-ThĂ©rĂšse Ă  Fort-de-France oĂč la situation Ă©tait trĂšs tendue avec affrontements avec les forces de l’ordre. Certains profitant du chaos n’ont pas hĂ©sitĂ© Ă  piller certains commerces aux alentour, dont Auchan Ă  Kerlys ou encore la station-service Esso (Tiger Market). [
]

Fort-de-France : Visite chez le Préfet

viĂ ATV / vendredi 26 novembre 2021

[
] Cette nuit la rĂ©sidence prĂ©fectorale a Ă©tĂ© prise pour cible par des manifestants. Le portail de la rĂ©sidence prĂ©fectorale, situĂ©e sur la route de Didier, a notamment Ă©tĂ© incendiĂ© par des individus cagoulĂ©s. L’intervention immĂ©diate de policiers a permis de limiter les dĂ©gĂąts.
Selon le parquet de Fort-de-France, les forces de sĂ©curitĂ©, de police, la gendarmerie et des journalistes ont Ă©tĂ© visĂ©s par des tirs Ă  balles rĂ©elles. Cette nuit, un gradĂ© de la gendarmerie a Ă©tĂ© violemment heurtĂ© par un vĂ©hicule de pilleurs avec ses collĂšgues alors qu’il intervenait sur un cambriolage. Le gendarme, griĂšvement blessĂ©, a Ă©tĂ© opĂ©rĂ©.
Les faits de la nuit du 23 au 24 novembre ont conduit Ă  des arrestations. Trois individus ont Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©s au parquet de Fort-de-France. Ils seront jugĂ©s en comparution immĂ©diate pour port d’arme de catĂ©gorie B, dĂ©gradations par incendies, violences avec armes sur personnes dĂ©positaires de l’autoritĂ© publique. Leur placement en dĂ©tention sera requis. [
]

De Gaulle kidnappé 

zayactu / vendredi 26 novembre 2021

Des violences urbaines ont eu lieu pour la quatriÚme nuit consécutive en Martinique. La nuit derniÚre, alors que tout se concentre sur le centre et quelques communes limitrophes, le buste du Général de Gaulle présent au Vert-Pré sur le territoire du Robert a été complÚtement démoli la nuit derniÚre.

En août 2020, le buste avait déjà été dégradé avec plusieurs inscriptions qui avaient été relevées dessus.


non, il Ă©tait parti faire la fĂȘte sur les barricades !

France-Antille / samedi 27 novembre 2021

Le buste du GĂ©nĂ©ral de Gaulle volĂ© au Vert-PrĂ© a Ă©tĂ© retrouvĂ© hier au rond-point de Mahault au Lamentin. Ce buste qui trĂŽnait depuis 1978 devant le monument au mort du Vert-PrĂ©, avait Ă©tĂ© arrachĂ© de son socle, dans la nuit de jeudi Ă  vendredi. Ce n’est pas la premiĂšre fois que des individus s’en prennent Ă  ce buste. En aoĂ»t 2020, lors de violences urbaines, ce monument avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© dĂ©gradĂ© par plusieurs inscriptions Ă  la peinture rouge et noir, indiquant notamment  Â» Nous ne sommes pas Français.  Â» [
]

Gros-Morne : Le Cafferour pillé

rci.fm / jeudi 25 novembre 2021

Des bandes ont pris possession de certains axes et ont attaquĂ© le Carrefour Market du Gros-Morne. La manager de l’enseigne, Mireille PĂ©tris, a vĂ©cu une nuit difficile dĂšs l’attaque du site vers 1 heure du matin :
 Â» Ce matin en arrivant on a constatĂ© que le rideau du magasin avait Ă©tĂ© vandalisĂ©. Tout le rayon d’alcool a Ă©tĂ© pillĂ©. Les caisses ont Ă©tĂ© vandalisĂ©es. Ils ont vandalisĂ© les meubles, les placards, tous les tiroirs des bureaux en pensant trouver de l’argent. Malheureusement pour eux, il n’y avait pas d’argent. Ils ont volĂ© des tĂ©lĂ©phones, des tablettes et ils sont repartis.  Â»

Alors que de violents affrontements se sont déroulés encore une fois à Sainte-ThérÚse, et que le centre commercial Créolis du Robert a été incendié, la commune du Gros-Morne a également été le théùtre de scÚnes de violences urbaines hier soir.




Source: Attaque.noblogs.org