Juin 7, 2020
Par Le Poing
4 visites


Au départ du Vieux-Port de Marseille, le soir de ce samedi 6 juin, se jouait le deuxième acte de la mobilisation contre racisme et crimes policiers en France. Retentissant succès, alors que des dizaines de milliers de personnes défilaient dans le pays. Dans la cité phocéenne, 6 à 7000 manifestants battaient le pavé.

Arrivés devant le tribunal de la ville, à la fin du cortège officiel, c’est le départ en sauvage : trois heures durant, forces de l’ordre et contestataires jouent au chat et à la souris dans les rues, gaz lacrymogènes contre fusées d’artifice et projectiles divers. Huit interpellations seront à déplorer.

On se souviendra de l’accueil fait aux forces de l’ordre sur le Cours Julien, par des badauds et personnes attablées aux bars du quartier ne participant pas à la manifestation. Quolibets, injures, puissantes protestations : le symptôme d’une défiance de plus en plus large envers la police, sa répression et son arbitraire ! Ce qui laisse aussi à penser que cette mobilisation est encore loin d’avoir épuisé sa capacité à gonfler !

Alors, à quand la prochaine ?




Source: Lepoing.net