L’embourgeoisement des quartiers centraux va de paire avec l’exploitation éhontée commise par les proprios de taudis.


D’un bord, c’est la chasse aux pauvres : un centre-ville de plus en plus policé, des loyers qui augmentent, les magasins de produits de luxe qui se propagent et un désert alimentaire pour les moins nanti-e-s. Les plus pauvres quittent tôt ou tard de gré ou de force les centres-villes vers des secteurs plus en périphérie.

De l’autre bord, des proprios assoiffés de profits qui chargent des prix déraisonnables pour des logements en mauvaise condition. On en connait même un qui doit avoir un mort sur la conscience. Et dans tout le voisinage les gens se demandent « à quand le prochain mort? ».

Parce que pendant que les locataires écopent sur leur santé et paient des sommes absurdement élevées : le proprio s’en met plein les poches, les technocrates de la ville s’en lavent les mains et les élu-e-s ferment les yeux.

Sauf que les proprios exploiteurs ont oublié que des locataires solidaires et qu’un quartier solidaire, ça peut riposter contre leurs abus. Défendons le droit à un logement sain et abordable, défendons nos quartiers contre les embourgeoiseurs et leur monde.

* Rendez-vous Dimanche le 13 MAI, à partir de MIDI au Parc de la Statue de la Fée des Bois (devant le 734 Rue Racine, Chicoutimi).
Repas servi GRATUITEMENT sur place pour TOUS et TOUTES. Bienvenue aux familles.
Marché gratuit.
Chapiteau en cas de pluie.
Organisé par le Collectif Emma Goldman*