Suite à l’assemblée générale qui s’est tenue le 19 février 2020, nous – lycéen.ne.s, étudiant.e.s, enseignant.e.s et soutiens de divers horizons – appelons à reconduire la perturbation des épreuves anticipées du baccalauréat dès la rentrée scolaire, ainsi qu’à une manifestation contre les E3C et de façon plus générale la destruction du système scolaire dans les lycées comme dans les facultés.

Notre action a porté ses fruits, en perturbant et bien souvent en annulant les épreuves dans 43 % des lycées de France. Il ne tient qu’à nous de montrer, une nouvelle fois, que notre détermination reste intacte et que nous ne poserons pas genou à terre face à des réformes inégalitaires et injustes. Qui plus est quand les conditions pour passer les examens sont aussi ridicules : des sujets qui n’ont pas été étudiés en cours, d’autres connus à l’avance par certains élèves, des policiers pour nous surveiller, des épreuves maintenues pendant que les alarmes incendies sonnent.

Les blocus ou les autres formes d’action sur des journées précises nous empêchent de montrer que nous sommes nombreux. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’organiser une journée noire dans les lycées le mardi 3 mars, afin que nous puissions converger sur la place de la Nation à 12h et partir en manifestation.

Cette journée sera l’occasion de prouver que la jeunesse, loin des stéréotypes véhiculés par les médias et la classe politique, a conscience des problématiques qui l’entourent : inégalités croissantes, crise climatique, violences policières, dérive autoritaire du gouvernement, etc.

On sait que Macron et sa clique cherchent à tout privatiser et individualiser, mais ils n’arriveront jamais à privatiser la politique car c’est l’affaire de tous et qu’il ne tient qu’à nous de leur prouver.

Nous revendiquons :

  • L’abandon de la première séance des E3C de janvier 2020.
  • Le retrait des autres réformes Blanquer : Parcoursup, SNU et l’école de la « confiance ».
  • L’abandon des sanctions administratives encourues par des élèves, des professeur.e.s et le personnel de l’éducation mobilisé.e.s lors des dernières semaines.

MARDIMARSBLOCUS + MANIFESTATION – 12H NATION


Article publié le 24 Fév 2020 sur Paris-luttes.info