Juillet 26, 2021
Par Basse Chaine
262 visites


La mobilisation contre le pass sanitaire se renforce partout en France L’été sera chaud.

Ce Régime moribond profite de l’été pour faire passer en procédure accélérée une nouvelle batterie de mesures ultra-liberticides. Le Pass sanitaire s’inscrit dans la continuité logique de l’état d’urgence à durée indéterminée, des lois dites « antiterroristes », de la loi de sécurité globale, du fichage, du traçage, des pleins pouvoirs à la police …

Sous couvert de « crise », le clan minoritaire qui monopolise le pouvoir installe une société de cauchemar, de surveillance totale, de police partout, de contrôle des corps. Et il accompagne cette société autoritaire de mesures néolibérales d’une extrême violence. Hors de question !

Le Collectif Angevin de Convergence des Luttes vous invite à participer à sa nouvelle AG, rendez-vous mardi 27 juillet à 18h devant le Quai ( puis au Café du port ou sur les gradins du Front de Maine suivant le nombre de participants… et la météo )

Ordre du jour :

– Participation à la prochaine mobilisation contre le Pass sanitaire

– Préparation du Village des luttes de septembre au Héron Carré

– Structuration du Collectif ( fonctionnement, objectifs, actions )

Suite aux annonces de Macron le 12 juillet 2021, après la pénurie de masques, le manque de test, le manque de vaccins, les confinements, les contrôles, les amendes, les couvre-feu : la création d’un Pass sanitaire est la goutte de trop. Plus que de questionner une politique sanitaire très pauvre, c’est encore une fois les responsabilités individuelles qui sont soulevées par le Président de leur République, réduisant nos libertés, augmentant encore les inégalités, divisant la population.

Enfin, pendant que ces décisions heurtent et divisent la population, de graves attaques contre les droits sociaux sont annoncées. Autoritarisme et casse sociale vont de pair. La réforme régressive de l’assurance-chômage serait entérinée dès le 1er octobre, diminuant fortement les durées et les montants des allocations des chômeurs. Et Emmanuel Macron a confirmé sa volonté de reporter l’âge légal de départ en retraite et la fin de tous les régimes spéciaux. Alors que le patrimoine cumulé des 500 plus grandes fortunes de France a augmenté de 30% en 2020, le gouvernement ne revient aucunement sur toutes les largesses qu’il leur a accordées depuis le début du quinquennat et veut faire payer la crise aux chômeurs et aux retraités. A l’inverse, nous demandons que soient mis à contribution, bien davantage qu’aujourd’hui, les multinationales et les très riches, au profit de la solidarité nationale. Nous exigeons une politique sociale ambitieuse, passant par des services publics de qualité et des droits sociaux plus importants.




Source: Basse-chaine.info