Mars 11, 2022
Par Union Syndicale Solidaires
322 visites

Depuis l’accord de Paris en 2015, rien n’a été engagé de sérieux pour enrayer la hausse des températures au-delà de 2C°. L’attitude des gouvernants, en particulier des pays du nord, ne montre aucune volonté de leur part pour la baisse massive des gaz à effet de serre, pour la solidarité internationale envers les pays du sud, pour la justice sociale et la protection des droits humains.

En France, Macron et son gouvernement ont montré qu’ils participent à l’irresponsabilité des dirigeants politiques des pays les plus riches et tentent encore une fois de se donner une stature présidentielle en défenseur du climat.

Face à l’inaction des responsables politiques soumis au diktat des multinationales et à la loi du profit destructeur du vivant, la mobilisation s’organise qu’elle vienne des communautés impactées, de celles et ceux qui défendent le vivant, des salarié•es, et de toutes les personnes, de plus en plus nombreuses, convaincues qu’il faut s’attaquer au modèle productiviste et consumériste, responsable avéré désormais, des dérèglements climatiques.

Ce sont les plus pauvres qui en subissent les conséquences toujours plus dramatiquement, en particulier dans les pays du sud.

On ne peut rien attendre des gouvernants, l’avenir de la planète dépend des mobilisations pour la justice climatique et du lien nécessaire avec les mobilisations sociales.

Soyons nombreuses et nombreux à cette journée pour construire les bases d’une mobilisation d’ampleur pour la justice sociale et écologique.

L’Union syndicale SUD Solidaires Aude appelle avec d’autres organisations à participer à la Marche pour le climat

Article publié le 12 mars 2022




Source: Solidaires.org