Avril 12, 2022
Par Rebellyon
181 visites

La collective « Lesbiennes contre le patriarcat » appelle à une marche pour la fierté lesbienne le samedi 23 avril à Lyon, à 15h, au départ de la place Louis Pradel. Le mot d’ordre : Lesbiennes contre l’extrême-droite !

Marche pour la fierté lesbienne à Lyon – samedi 23 avril 2022

Lesbiennes contre l’extrême-droite !

Nous, lesbiennes [1], appelons à prendre la rue le samedi 23 avril 2022 à Lyon, à l’occasion de la journée dite de visibilité lesbienne qui a lieu chaque année le 26 avril.

Nous, lesbiennes, exigeons cependant plus que d’être simplement vu-es, entendu-es ou représenté-es : nous souhaitons encore et toujours affirmer notre place centrale dans les luttes féministes et antifascistes et faire de cette journée un temps fort des fiertés et des luttes lesbiennes à Lyon.

L’année dernière, à l’occasion de cette même journée, nous nous étions rassemblé-es sous le mot d’ordre « Lesbiennes contre le patriarcat ! » pour affirmer que nous avons toujours été au front des luttes antipatriarcales. Cette année, nous appelons à une marche pour la fierté lesbienne, en nous inscrivant dans la tradition des « dyke march ». Nous choisissons comme mot d’ordre « Lesbiennes contre l’extrême-droite ! ».

Face à la montée de l’extrême-droite en France et en Europe, face à son impunité à Lyon, il est plus que jamais nécessaire pour nous, lesbiennes, d’affirmer, comme l’année dernière, que nous existons, nous résistons, nous exigeons !

Nous existons !

Notre existence même est considérée comme une menace par l’extrême-droite, comme l’a prouvé l’attaque fasciste que nous avons subie l’an dernier lors du rassemblement pour la fierté lesbienne.

Nous ne nous laisserons pas intimider. Cette attaque a prouvé que ce rassemblement était nécessaire dans une ville où l’impunité est de mise pour l’extrême-droite et où il est dangereux, en tant que lesbiennes, de nous réunir et de protester dans l’espace public. En nous rassemblant encore cette année, et en marchant dans Lyon qui est aussi le berceau de « La Manif pour tous », nous démontrerons la force et la persévérance historiques du mouvement féministe lesbien lyonnais, amorcé il y a de nombreuses années et qui a connu un nouveau départ l’année dernière à l’occasion de ce premier rassemblement.

Nous résistons !

Nous résistons face à un climat de montée de l’extrême-droite en France et partout en Europe. La campagne des élections présidentielles montre de fait que nos droits ne cesseront d’être menacés et remis en question. Les candidat-es d’extrême-droite, dont le temps de parole et de représentation accapare une grande partie des médias, n’ont de cesse d’affirmer leur opposition à la PMA pour toustes et à vouloir donc nous priver du droit à construire nos propres familles.

Nous sommes nombreux-ses à nous situer à l’intersection de plusieurs oppressions. Nous nous opposons à la récupération des luttes féministes et LGBTI à des fins racistes et islamophobes, au racisme d’Etat, à la loi islamophobe sur les « principes républicains » : nous n’avons pas besoin de plus de police et nous voulons continuer à nous réunir en non-mixité, pour nous organiser, pour respirer. Nous avons toujours été engagé-es contre les différentes formes d’oppressions, et nous n’avons pas l’intention d’arrêter. Nous résistons face aux réactionnaires de tous bord qui veulent nous effacer et nous restreindre au silence par le mépris ou par la violence.

Nous exigeons !

Nos luttes contre l’extrême-droite vont de pair avec des revendications que nous portons depuis des années !

La loi bioéthique telle qu’elle a été promulguée en août 2021 ne nous convient pas. Nous exigeons l’ouverture de la PMA à absolument toutes et à tous, personnes cis, trans et non-binaires, gratuite et sans condition, ainsi que l’autorisation de la méthode ROPA (Réception des ovocytes de la partenaire). De plus, nous exigeons que figure dans la législation l’interdiction des mutilations sur les personnes intersexes. Nous exigeons le droit de disposer librement de nos corps, de fonder librement nos familles loin du modèle hétéropatriarcal.

Parce que l’extrême-droite constitue un danger pour nous, nous exigeons à Lyon la fermeture définitive des locaux fascistes et au niveau national, la dissolution effective et réelle des groupuscules d’extrême-droite.

Nous sommes lesbiennes et nous sommes antifascistes. Ce qui signifie que nous militons que ce soit en tant que concerné-es ou en tant qu’allié-es en faveur des revendications de toutes les minorités dont les droits sont menacés par ces idéologies et pour une solidarité internationale féministe, lesbienne et antifasciste. Nous avons choisi ce mot d’ordre car il nous paraît nécessaire en cette période de campagne présidentielle mais aussi pour construire une convergence des luttes durable à Lyon et partout ailleurs contre l’extrême-droite.

Lesbiennes, nous sommes fort-es, fièr-es, féministes, radical-es et en colère !

Cette marche est soutenue par : Me Too Lyon, les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence 69, les Salopettes – Association féministe de l’ENS de Lyon, Jeune Garde Lyon, Collectif Fiertés en lutte, chorale les Branlheureuxses, SOS Homophobie Lyon [autres signatures de soutien à venir]




Source: Rebellyon.info