Un Saint-Quentinois de 33 ans, Amadou Koumé, est mort dans un commissariat parisien. Une enquête est en cours. Ses proches attendent des réponses.

Une marche aura lieu samedi 30 mai 13h30 rue Gustave Eiffel à Saint-Quentin

La sœur d’Amadou Koumé sa compagne organisent une marche silencieuse, samedi 30 mai, « pour attirer l’attention des hautes personnalités » sur le décès de leur frère et compagnon dans un commissariat parisien.

Amadou Koumé est mort le 5 mars suite à une clé d’étranglement dans un commissariat de Paris. Néanmoins, la police communique sur son décès qu’à partir du 20 avril. Âgé de 33 ans, Amadou vivait à Saint-Quentin. Il résidait, avec sa famille, dans le quartier Europe, rue Gustave-Eiffel et travaillait à Paris.

Pour l’heure, aucun juge d’instruction n’a été nommé, c’est l’une des revendications de cette marche qui partira de la rue Gustave-Eiffel à 13 h 30 pour se diriger vers la sous-préfecture.