Avril 12, 2021
Par Paris Luttes
401 visites


La coordination des Collages Lesbiens a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e et animĂ©e par des lesbiennes pour reprendre la rue et les murs depuis fin 2020. Nous nous rĂ©unissons pour porter notre parole dans l’espace public dans une dizaine de villes en France.

Dans un contexte de dĂ©bats autour du projet de loi bioĂ©thique, nous vous appelons Ă  marcher Ă  nos cĂŽtĂ©s contre la lesbophobie et la transphobie d’État, la veille de la journĂ©e de visibilitĂ© lesbienne. Nous marcherons ensemble dans l’inspiration des Dyke March [1], pour dĂ©fendre nos droits, nos vies, nos familles.

François Hollande s’y Ă©tait engagĂ© en 2012 et depuis, les gouvernements successifs nous promettent d’ouvrir la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules.

Le texte de loi bioĂ©thique, dĂ©battu Ă  l’AssemblĂ©e et au SĂ©nat depuis plus d’un an et demi, laissait entrevoir un espoir. Toutefois, sous la pression de lobbies rĂ©actionnaires tels que La Manif Pour Tous, les dĂ©puté·e.s ont votĂ© une loi au rabais, tout en crachant au visage des lesbiennes.

La parole des lesbiennes est totalement absente dans ce dĂ©bat sur l’ouverture de la PMA. Nous, lesbiennes, fĂ©ministes, refusons de voir nos droits bafouĂ©s et nos voix rĂ©duites au silence.

Nous exigeons, entre autres :

  • La PMA anonyme par dĂ©faut, gratuite et remboursĂ©e pour toutes et tous, sans conditions.
  • Pouvoir donner ses ovocytes Ă  sa compagne grĂące Ă  la mĂ©thode ROPA* (*partage du parcours de FĂ©condation In Vitro entre les deux mĂšres, comme en Belgique).
  • Pouvoir conserver ses gamĂštes lors d’une transition de genre dans TOUS les centres de conservation (CECOS) et pouvoir les utiliser dans le cadre d’une PMA pour TOUS les couples (comme en Belgique, en Espagne, ou aux États-Unis).
  • Permettre le refus de l’appariement* (*nĂ©cessitĂ© d’avoir un donneur avec des caractĂ©ristiques physiques proches des demandeuses).
  • Un effort de communication adaptĂ© sur le don de gamĂštes de la part des acteurices de la santĂ© publique pour combler le manque actuel pour les personnes racisĂ©es.

Les combats des lesbiennes ne se limitent toutefois Ă©videmment pas Ă  la parentalitĂ©, nous continuerons Ă  dĂ©fendre les intĂ©rĂȘts matĂ©riels et moraux de toutes les lesbiennes avec ferveur.

La Marche sera ouverte par un cortÚge en non mixité de lesbiennes, mais nous appelons toutes celles et ceux soutenant nos combats à nous rejoindre.

LESBIENNES, FIÈRES, PAS PRÈS DE SE TAIRE !!




Source: Paris-luttes.info