Nous vous proposons une manifestation d’accompagnement dans la Marche des Solidarités. Durant deux semaines les soutiens et personnes exilées du Grand Ouest partagerons leurs expériences et témoignerons de leurs vies dans les villes traversées et iront vers Paris réclamer la Régularisation des sans papiers sur le territoire français, la fermeture des Centres de Rétention Administrative et des logements pour toutes et tous.

L’interOrganisation des soutiens aux personnes exilées de Rennes lance l’organisation Grand ouest de la Marche des Solidarités qui rejoint à Paris les marches de Marseille, Lille et Strasbourg, quatre axes pour dire à Paris que la situation des personnes exilées sur le territoire français est aujourd’hui intenable et qu’il faut régulariser massivement : trop de personnes sont à la merci d’exploitations et de chantages en tout genre dans cette illégalité construite administrativement. Cette Marche pour dire aussi que les violences administratives et policière des Centres de Rétentions Administratives, les CRA, sont insupportables, que ce sont des prisons administratives et qu’il faut les fermer : On est pas un.e délinquant.e quand on demande de l’aide et le refuge. Cette Marche pour dire enfin que la précarité de celles et ceux qui veulent trouver refuges ici est indigne, cette situation bafoue le droit international de l’Asile et les droits fondamentaux et au delà des personnes exilées la situation des logements en France est catastrophique pour les personnes précaires, nous demandons alors des logements pour toutes et tous pour de la dignité pour tou.te.s.

Nous vous demandons de venir nombreuses et nombreux à ce Rassemblement pour nous accompagner, nous donner votre énergie et écouter les personnes en partance vous expliquer ce qu’iels mettent d’elleux même dans cette Marche.

Nous parcourrons l’ouest :

Thématiques(en construction) meeting sur le parcours :

  • à Fougère le lundi 5 octobre : les conditions de vies des femmes exilées en France, les exploitations et violences spécifiques de leurs conditions de personnes sans papiers
  • Au Mans le samedi 10 octobre : Racisme systémique administratif et violences physique, administratifs dans le parcours de l’exil et en France spécifiquement

10h Place Hoche

  • Chœur de la Tête à l’Est
  • Présentation de la Marche par L’interOrganisation
  • Présentation des marcheureuses de Nantes, d’Angers, de Paris et de Rennes
  • Liens entre nos luttes : Awa et Justice et Vérité pour Babacar, le Syndicat des Travailleureuses Sans Papiers, Groupe Femmes Exilées et le Collectif des Femmes de Villejean

Démarrage de la Marche vers le parc des Gayeulles, repas sortis du sac

14h départ vers la première ville étape : Liffré


Article publié le 30 Sep 2020 sur Expansive.info