Septembre 3, 2021
Par Basse Chaine
277 visites


Critique du mouvement angevin contre le passe sanitaire : « LibertĂ©, libertĂ©, libertĂ© ! Â» « Le passe sanitaire, on en veut pas ! Â» Mais les fachos, ça va


Samedi 28 aout, prĂšs de 2000 personnes se sont rassemblĂ©es place du ralliement vers 15h, encore une importante mobilisation pour un nouveau samedi de manifestation contre le pass sanitaire. On y retrouve trĂšs peu de copaines, et on les comprend ! Qu’il est pĂ©nible d’y observer tant de revendications et de manifestant-es indĂ©sirables qui nous maintiennent Ă  l’écart du mouvement depuis son commencement. Car oui, l’extrĂȘme droite est parfaitement Ă  son aise au milieu des conspirationistes, anti-vax, et autres manifestant-es insuffisament informĂ©-es et/ou politisĂ©-es.

Panneau de gauche, au milieu en vert : FAUSSE PANDEMIE VRAIE DICTATURE

Une manifestation confusionniste

Une banderole putophobe en tĂȘte de manif « La France n’est pas une maison de pass Â», et une seconde anti-vax un peu plus loin « BĂ©nĂ©fices pour Pfizer, risques pour nos enfants Â» se mĂȘlent aux nombreux messages conspirationistes, nationalistes, anticapitalistes… et aux drapeaux français, d’Anjou, royalistes
 Au nom de la « LibertĂ© Â», gilets jaunes, syndicalistes, militantant-es d’extrĂšme droite et certain-es d’extrĂšme gauche dĂ©filent cĂŽte Ă  cĂŽte, un spectacle dĂ©tonnant et Ă©coeurant.



Alors, on peut apprĂ©cier que tant de monde se mobilise contre une mesure liberticide supplĂ©mentaire, que la manifestation ne soit pas dĂ©clarĂ©e en prĂ©fecture, que son parcours Ă  la « gilets jaunes Â» soit imprĂ©visible, que la rocade soit bloquĂ©e et ait provoquĂ© le prĂ©fet Pierrot. Comme en attestent les flics, on peut aussi retenir l’esprit « bon enfant et familial Â»… Mais alors, QUEL BORDEL sur le plan idĂ©ologique !

Les fachos paradent dans la cité angevine

L’omniprĂ©sence de l’extrĂȘme droite lors des manifestations est bien sujette Ă  dĂ©bat parmis les diffĂ©rents initiateurs du mouvement. Malheureusement, ce sujet provoque la discorde et divise les forces en prĂ©sence. Contrairement aux « gilets jaunes Â», oĂč les fachos ont Ă©tĂ© rapidement Ă©cartĂ©s du mouvement, les opposant-es au pass sanitaire s’avĂšrent bien plus conciliant-es.

Lors de la rĂ©union prĂ©cĂ©dant la manifestation du 28 aout, oĂč il a notamment Ă©tĂ© convenu de la banderole putophobe, une position a Ă©tĂ© prise quand Ă  la prĂ©sence des fascistes : ils sont contre le pass donc aucun problĂšme, tant qu’ils ne font pas de vagues et qu’ils ne prennent pas la tĂȘte de la manif. VoilĂ  voilà


Ainsi, le mouvement angevin contre le pass sanitaire participe sciemment au climat facho ambiant, fĂ©licitations ! Le parti catholique intĂ©griste Civitas a donc pu tranquillement diffuser sa propagande, sortir les drapeaux, coller des affiches… Dans la manifestation, ils ont Ă©tĂ© suivis de prĂšs par les fachos angevins de l’Alvarium, qu’on ne prĂ©sente plus, de beaux reprĂ©sentants de la « LibertĂ© Â» n’est-il pas ? Bien que discrets ; pas de banderole, drapeaux, ou autre signe distinctif ; ils sont trop nombreux autour de Gannat pour passer inaperçus. Pour les prochains samedis, s’investiront-ils d’avantage dans ce mouvement qui leur tend les bras ?

Pas d’anti-pass sans anti-fafs !

Manifester pour la « LibertĂ© Â» contre le pass sanitaire, en compagnie de la fachosphĂšre, est d’un non-sens absolu. En plus de parfaitement expliquer les dangers du pass sanitaire, La Quadrature Du Net prĂ©cise bien en fin d’article la nĂ©cessitĂ© de mener Ă©galement la lutte contre l’extrĂȘme droite. Extrait :

si le gouvernement français se permet d’imposer de tels outils de dĂ©tection et d’exclusion des personnes qu’il juge indĂ©sirables, c’est notamment car il peut reprendre Ă  son compte, et redynamiser Ă  son tour, les obsessions que l’extrĂȘme droite est parvenue Ă  banaliser dans le dĂ©bat public ces derniĂšres annĂ©es afin de traquer, de contrĂŽler et d’exclure une certaine partie de la population. La lutte contre les risques autoritaires du passe sanitaire serait vaine si elle ne s’accompagnait pas d’une lutte contre les idĂ©es d’extrĂȘme droite qui en ont Ă©tĂ© les prĂ©mices. La lutte contre le passe sanitaire ne doit pas se faire avec, mais contre l’extrĂȘme droite et ses obsessions, qu’elles soient dans la rue ou au gouvernement.

Comme Ă  leur habitude, les fascistes sont Ă  l’affut de tout mouvement populaire pour s’en emparer et imposer des projets de sociĂ©tĂ© qui entraveront d’avantage les libertĂ©s de toutes et tous. En atteste Florian Philippot, du parti d’extrĂȘme droite les patriotes, qui est devenu une des figures du mouvement anti-pass. Il n’hĂ©site pas Ă  modifier son discours afin de servir ses ambitions politiques, quitte Ă  user de thĂ©ories complotistes…

Le mouvement anti-pass semble s’installer dans le temps, tout comme la fachosphĂšre angevine qui s’instille de plus en plus dans ses rangs Ă  mesure que les militant-es de gauche s’en dĂ©tournent. Va t-on tolĂ©rer longtemps cette situation ? Pouvons-nous y mettre un terme ? A moins qu’il ne soit dĂ©jĂ  trop tard ? Organisons-nous !

TOUS ANTIPASS, TOUS ANTIFAFS !




Source: Basse-chaine.info