Janvier 18, 2022
Par Union Syndicale Solidaires
295 visites

« L’inclusion bancaire participe au processus d’inclusion dans la vie Ă©conomique et sociale. Elle permet Ă  une personne physique d’accĂ©der durablement Ă  des produits et services bancaires adaptĂ©s Ă  ses besoins non professionnels et de les utiliser Â».

DĂ©finition adoptĂ©e par l’Observatoire de l’inclusion bancaire (OIB)

La dĂ©finition de l’inclusion bancaire qui prĂ©cĂšde est considĂ©rĂ©e comme la dĂ©finition de rĂ©fĂ©rence de l’inclusion bancaire. Elle apparaĂźt, aprĂšs analyse, comme particuliĂšrement restrictive :

‱ Elle ne garantit en rien l’inclusion bancaire des territoires – gage de cohĂ©sion sociale et de dĂ©veloppement Ă©conomique des bassins d’emplois – alors que le secteur bancaire ferme de plus en plus d’agences et que la puissance publique encourage la Poste, banque de rĂ©fĂ©rence de la clientĂšle fragile, Ă  poursuivre sa politique de fermeture de bureaux de plein exercice et la Banque de France, institution en charge notamment de la lutte contre l’exclusion bancaire, Ă  diminuer et concentrer trĂšs fortement ses effectifs au niveau rĂ©gional.

‱ De mĂȘme, elle ne garantit pas la possibilitĂ© pour l’ensemble de la population de disposer d’un accĂšs aux espĂšces (distributeur automatique) sur l’ensemble du territoire ; une prĂ©sence pourtant indispensable pour la clientĂšle fragile, qui utilise largement ce moyen de paiement et pour le maintien des commerces de proximitĂ©.

‱ A cela s’ajoutent les inquiĂ©tudes liĂ©es Ă  l’avenir de moyens de paiements, dont l’usage est gratuit et qui sont essentiels pour les populations fragiles, tels que les chĂšques et les espĂšces alors que le secteur financier s’emploie Ă  promouvoir des moyens de paiement dĂ©matĂ©rialisĂ©s et payants.

C’est pourquoi le prĂ©sent manifeste plaide en faveur d’une rĂ©vision complĂšte des politiques publiques en faveur de l’inclusion bancaire visant, notamment :

‱ A amĂ©liorer et dĂ©velopper les outils existants au service des personnes physiques en situation de fragilitĂ© financiĂšre (mission d’accessibilitĂ© bancaire -Livret A- de la Poste, droit au compte administrĂ© par la Banque de France, offre spĂ©cifique pour la clientĂšle fragile dans l’ensemble des rĂ©seaux bancaires

‱ Ă  rĂ©glementer les frais bancaires afin de veiller Ă  ce qu’ils coĂŻncident Ă  de vĂ©ritables prestations dont le coĂ»t pour l’usager ne soit pas totalement dĂ©connectĂ© du coĂ»t rĂ©el supportĂ© par les Ă©tablissements bancaires

‱ Ă  garantir une rĂ©elle proximitĂ©, sur tout le territoire, avec les guichets physiques de la Poste, les agences bancaires et les succursales la Banque de France qui sont, dans leurs domaines de compĂ©tences respectifs, en charge de la mise en oeuvre de la lutte contre l’exclusion bancaire (en veillant Ă©galement Ă  assurer une compensation intĂ©grale, par les pouvoirs publics, des coĂ»ts engagĂ©s) et dont la prĂ©sence est indispensable au dĂ©veloppement Ă©conomique des bassins d’emplois et Ă  la cohĂ©sion sociale des bassins de vie. Cette proximitĂ© est indispensable Ă  l’exercice par les banques de leur mission fondamentale : mettre Ă  la disposition des agents Ă©conomiques, sous forme de crĂ©dits, les fonds nĂ©cessaires au dĂ©veloppement de l’emploi, Ă  la formation des travailleurs, Ă  la transformation Ă©cologique des productions et aux investissements nĂ©cessaires pour dĂ©velopper ainsi la crĂ©ation de valeur ajoutĂ©e dans les territoires. Faire reculer le chĂŽmage et la prĂ©caritĂ© est un impĂ©ratif majeur pour s’attaquer aux causes profondes de la pauvretĂ© et de l’exclusion bancaire.

‱ Ă  veiller Ă  crĂ©er les conditions permettant de pĂ©renniser l’usage de moyens de paiement gratuits pour l’ensemble de la population (espĂšces et chĂšques) et garantir que la Banque de France demeure l’acteur de rĂ©fĂ©rence en matiĂšre d’entretien de la monnaie fiduciaire (tri des billets usagĂ©s, dĂ©tection de la fausse monnaie) alors mĂȘme que la filiĂšre est en voie de privatisation rampante sans dĂ©bat public prĂ©alable et donc sans apprĂ©hension transparente et contradictoire des impacts possibles d’une telle Ă©volution au regard des objectifs d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral.






Source: Solidaires.org