Manifestations : La police marseillaise en roue libre ?

A plusieurs occasions la CSI (Compagnie de sécurisation et d’intervention) à l’intérieur des cortèges et la BAC, à l’extérieur s’en sont pris à des manifestants, de manière ciblée : insultes sexistes, provocations (flingue braqué à bout portant, comme sur la vidéo ci-dessous), intimidations (« ne reviens plus en manif »), menaces (« on sait où tu habites, on va te défoncer »). Jusqu’à les suivre ou les isoler. Et pour certains d’entre-eux les tabasser à l’abri des regards.

Serions-nous en train de glisser vers une répression « extra-légale » des luttes sociales ?

En tout état de cause, par ces pratiques peu communes les flics espèrent « terroriser » et dissuader individuellement les personnes de prendre part activement aux luttes. Il s’agit aussi de propager à toutes et tous un sentiment d’insécurité et de peur dans les cortèges (avant, pendant et après la manifestation).

S’ajoute à cela, d’autres pratiques tout à fait légales qui visent également à mettre la pression sur des personnes parfois vulnérables ou non. En effet, depuis un an, quelques personnes, semble-t-il, ont été « approchées » par les flics pour collaborer avec ces derniers.

Cet appel à témoignage vise à briser l’isolement, à battre en brèche les rumeurs et à se défendre collectivement. Pour rentrer en contact et partager ce qui vous est arrivé, envoyez un mail à [email protected].