Mars 15, 2021
Par Le Numéro Zéro
188 visites

Samedi 13 mars a eu lieu une manifestation au Puy en Velay pour soutenir Madama, un jeune malien menacĂ© d’expulsion par la PrĂ©fecture de la Haute-Loire

IsolĂ© Ă  son arrivĂ©e en France, il est recueilli en 2018 par un couple d’enseignants, dĂ©terminé·es Ă  se battre Ă  ses cĂŽtĂ©s pour le faire rester !

Le prĂ©fet le condamne Ă  une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) ainsi qu’à une Interdiction de Retour sur le Territoire Français (IRTF) d’une durĂ©e de 24 mois, soit la peine maximale.

Depuis janvier 2021, plusieurs rassemblements de soutien ont Ă©tĂ© organisĂ©s, une pĂ©tition a Ă©tĂ© lancĂ© et recueille aujourd’hui plus de 36 000 signatures, et son pĂšre adoptif a entamĂ© une grĂšve de la faim pendant une quinzaine de jours.

Cependant, l’acharnement continue. Mardi dernier, Madama et ses parents adoptifs sont convoquĂ©s au commissariat par la police des frontiĂšres Ă  Gerzat (63).

Iels sont accusĂ©.es d’avoir falsifier des documents. Une procĂ©dure malhonnĂȘte pour justifier le fait de ne pas vouloir donner un titre de sĂ©jour !!

La famille reste confiante et pensent que ce sera l’occasion de montrer leur sincĂ©ritĂ©.

Mais immĂ©diatement, Madama est placĂ© en garde Ă  vue, et ses parents subiront plusieurs heures d’interrogatoire, individuellement de façon Ă  les intimider. Puis ils apprendront que Madama va ĂȘtre enfermĂ© au Centre de rĂ©tention de Lyon le soir-mĂȘme sans qu’iels puissent se dire au revoir.

Finalement, Madama a Ă©tĂ© libĂ©rĂ© vendredi, la veille du rassemblement, qui a Ă©tĂ© maintenu malgrĂ© cette bonne nouvelle car le combat est encore loin d’ĂȘtre terminĂ©. La famille est toujours poursuivie, et partout, d’autres personnes migrantes galĂšrent Ă  obtenir leurs papiers et vivent dans la peur constante de recevoir injustement une OQTF.

Le mouvement s’amplifie car ce sont prĂšs de 500 personnes qui se sont rassemblĂ©es cette fois-ci pour exprimer leur soutien et indignation. AprĂšs des prises de paroles Ă©mouvantes, comme celles de Madama et d’un groupe de jeunes migrants sans papiers, les manifestant.es dĂ©fileront sur le Boulevard du Breuil, en faisant une halte par la prĂ©fecture de la Haute-Loire, avant de revenir sur la Place du Breuil. Divers slogans revendicatifs sont scandĂ©s tout au long du parcours dont « Siamo Tutti Antifascisti Â» !

Contre l’État assassin et ses frontiùres,

Justice pour Madama et toustes les autres !

P.-S.

Let’s block ads! (Why?)




Source: Lenumerozero.info