Juin 8, 2022
Par Rebellyon
199 visites

Le Collectif Droit des Femmes 69 appelle à manifester le 10 juin à 18h place de la Comédie. Pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles, les reculs des droits des femmes au niveau international, et pour la solidarité avec les femmes du monde entier.

Le Collectif Droit des Femmes 69 appelle à manifester le 10 juin à 18h place de la Comédie.

Pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles, les reculs des droits des femmes au niveau international, et pour la solidarité avec les femmes du monde entier. En Afghanistan, aux États-Unis, en Ukraine, mais aussi en France… partout la vie des femmes est menacée et leurs libertés entravées. Face à cela : seules nos luttes permettront des avancées pour les droits des femmes et pour l’abolition du patriarcat !

En Ukraine : une guerre quotidienne contre les femmes !

Les femmes sont en première ligne face aux horreurs de la guerre qu’a déclenchée la Russie et subissent une double peine. Contraintes de fuir la guerre, des femmes témoignent avoir subi des viols commis par des soldats de l’armée de Poutine. La défenseure des droits humains en Ukraine parle d’une utilisation systématique du viol pour mater les populations, il s’agit d’une véritable arme de guerre.

Aux États-Unis : la menace d’un recul historique du droit à l’avortement !

Partout, les discours réactionnaires et les mesures conservatrices progressent et mettent gravement en péril les droits des femmes et des minorités de genre. Nous dénonçons les politiques anti-avortement et exigeons que le droit à l’IVG soit légalisé et pratiqué dans des conditions sûres partout dans le monde.

Le 30 juin prochain, la Cour suprême rendra sa décision. D’ici là, maintenons la pression pour garantir partout le droit à l’IVG !

En Afghanistan : des mesures liberticides contre les femmes !

Le régime des talibans poursuit la mise en place de sa politique réactionnaire, hostile aux femmes. Le chef suprême du pays a imposé le port de la burqa (un voile intégral) pour les femmes lorsqu’elles sont en public, et les incite à rester chez elles.

Les collèges et lycées pour filles ont été fermés. Les Afghanes sont interdites de prendre l’avion sans un parent homme et sont exclues des emplois publics.

Les droits les plus élémentaires des femmes sont niés : leurs libertés d’expression, d’éducation, de mouvement et d’association sont bafouées, les exposant à une violence systémique et à la précarité.

En France : 52 féminicides depuis le 1er janvier 2022 !

Depuis le 1er janvier 2022, 52 femmes ont été assassinées dans l’indifférence la plus totale.

Depuis le 1er mai 2022 : 9 féminicides ont été commis, dont 4 dans le Rhône !

La justice et l’État continuent de rester passifs face à ces violences meurtrières.

Quelle société, quelle démocratie peut accepter de voir autant de ses citoyennes assassinées parce qu’elles sont des femmes ? Quelle société, quelle démocratie peut accepter de voir 220 000 femmes chaque année subir les violences de leur partenaire ou ex-partenaire ?

Nos luttes sont porteuses d’espoir, continuons le combat !

Partout, les femmes doivent se battre pour défendre leurs droits qui sont attaqués, partout elles sont en première ligne face aux violences, à la pauvreté, à la guerre. Et partout : les femmes se mobilisent, luttent, exigent l’égalité et la liberté !

Les mouvements de prise de parole à l’image de #MeToo, de dénonciation des violences et nos mobilisations féministes bousculent les politiques réactionnaires.

Comme en Argentine ou en Colombie où les grèves féministes et manifestations massives ont récemment permis d’obtenir le droit à l’avortement !

Aux USA, des milliers de personnes sont descendues spontanément dans les rues pour défendre le droit à l’IVG.

À Kaboul des militantes ont mené des actions face aux mesures du gouvernement.

Les Ukrainiennes, sur place comme à l’étranger, se mobilisent contre la guerre et dénoncent les violences dont elles sont victimes…

Par la lutte, face aux gouvernements réactionnaires, conservateurs, au service du capitalisme et du patriarcat, nous pourrons imposer des avancées sur nos droits.

Pour le droit à l’avortement, contre les violences sexistes et sexuelles, contre la misère et la guerre, pour l’émancipation des femmes du monde entier : mobilisons-nous !

Soyons nombreuses et nombreux dans la rue !

Signataires : Collectif Metoo, VIFFIL, Filactions, Planning Familial 69, UD CGT 69, Solidaires 69, LDH69, PG, FRAP/UCL, Ensemble, Impact, PS Rhône, PCF Rhône, FSU, NPA, Femmes solidaires Rhône




Source: Rebellyon.info