Octobre 1, 2021
Par Le Poing
280 visites


“Il est fini le temps des colonies”. Ce sera la banderole de tĂȘte de la manifestation appelĂ©e donc le samedi 9 Octobre Ă  15h au Plan Cabannes pour dĂ©noncer la Françafrique et les dessous du sommet organisĂ© par Macron et Delafosse Ă  Montpellier. C’est sur ce slogan que 60 associations travaillant Ă  l’organisation d’un contre-sommet du 6 au 10 octobre, et qui inclut la manifestation se sont mises d’accord.

Nous avions rencontré en juillet les organisateurs.trices de ce contre sommet et ce matin une conférence de presse organisée à La Carmagnole en a précisé les contours et les objectifs.

En fait en dehors des Ă©vĂšnements forts mĂ©diatisĂ©s organisĂ© par la municipalitĂ© de Montpellier depuis quelques mois la rĂ©alitĂ© de ce sommet se rĂ©duira Ă  la seule journĂ©e du 8 Octobre Ă  l’Arena – PĂ©rols- avec des ateliers le matin et la prĂ©sence de Macron l’aprĂšs-midi.

Il n’empĂȘche que cet Ă©vĂšnement politique, avec comme seule prĂ©sence d’un chef d’état celui de la France, a une portĂ©e nationale voire internationale car les annonces pompeuses prĂ©sidentielles ne font pas rupture et signent la continuitĂ© de la politique Ă©trangĂšre de la France en Afrique. L’imaginaire colonial continue d’irriguer les esprits et «sur le continent africain, la France exerce toujours une domination monĂ©taire, Ă©conomique, diplomatique et culturelle, poursuit des interventions militaires et soutient des rĂ©gimes qui bafouent les droits humains et empĂȘchent l’émancipation des peuples» (extrait du dossier de presse).

Pour toutes ces raisons dans le programme du contre-sommet la question des migrants et du cimetiĂšre que devient la MĂ©diterranĂ©e sera remis au centre des prĂ©occupations. Justement pour montrer le dĂ©calage qui existe entre ce «nouveau format des relations rĂ©inventĂ©es» que propose Macron et les rĂ©alitĂ©s de terrain : le non-accueil des migrations contraintes, l’augmentation des difficultĂ©s pour un parcours Ă©tudiant quand on arrive du continent africain, les difficultĂ©s croissantes pour les sans papiers
.D’ailleurs La marche des solidaritĂ©s d’üle de France sera prĂ©sente au contre-sommet.

MĂȘme si ce nouveau format des relations France Afrique proposĂ© a pu diviser le camp progressiste on peut espĂ©rer que ce soit pour un temps seulement tant seront abordĂ©es et documentĂ©es toutes ces politiques Ă  un moment oĂč «le sentiment anti-français, qui est surtout un sentiment françafrique, c’est Ă  dire un rejet de ces politiques, grandit dans l’ensemble des pays d’Afrique francophone. Un fort rejet salutaire de l’impĂ©rialisme français a embrasĂ© les populations dans les rues de Dakar, de Bamako et d’ailleurs» (extrait du dossier de presse)

Aujourd’hui malgrĂ© un Ă©tat des lieux des rĂ©alitĂ©s politiques dans les pays inquiĂ©tant, on peut compter sur la jeunesse et les femmes qui poussent au changement, notamment Ă  travers la mise en place d’une Ă©conomie informelle.

Plusieurs temps fort dans ce programme Ă  ne pas manquer pour mieux comprendre et connaĂźtre ce continent africain qui n’est pas qu’un pays de cocagne !

A noter Ă©galement le colloque organisĂ© par le comitĂ© pour l’annulation du sommet samedi 2 Octobre.




Source: Lepoing.net