Novembre 25, 2020
Par Rennes Info
211 visites


Samedi 28 novembre 2020 à 11h00, place de la république Rennes

Le projet de loi de sécurité globale n°3452 a été adopté en première lecture mais doit encore faire l’objet de navette parlementaire.

En l’état, ce projet nous inquiète fortement en matière de défense des libertés publiques d’autant que les activités syndicales nous amènent à organiser des manifestations sur la voie publique. Les articles 20, 21 qui renforcent la surveillance par drones et images des citoyens et de ces manifestations ne sont pas acceptables.

A contrario, l’article 24 de ce projet de loi entend limiter la prise d’image de policiers en opération. Cet article est rédigé de manière très vicieuse. Car l’article 24 dit qu’il serait possible de filmer ou de diffuser des images de la police…à condition de ne pas avoir l’intention de nuire aux policiers filmés. Cela suscite la question suivante : Qui va déterminer à priori la raison ’malfaisante’ qu’aurait un quidam de filmer un policier ? Ben… Le policier, évidemment !

Ce qui va permettre à ce policier d’interdire de le filmer en confisquant l’appareil photo ou le smartphone !

Depuis une dizaine d’années, nous voyons fleurir des lois qui viennent complémenter le code pénal pour réprimer non pas le délit, mais l’intention supposée de le commettre !

Plus globalement, l’empilement de lois dites « sécuritaires » amène une insécurité juridique du citoyen… C’est ce qui fait réagir la défenseure des droits et le conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Nous rappelons qu’à Rennes, alors que la police est capable de désigner un lanceur de projectile dans une manifestation de plusieurs centaines de personnes, elle est incapable de déterminer qui, dans ses rangs, a tiré et éborgné Jean François, étudiant en histoire le 28 avril 2016, lors d’une manifestation !

Il est donc logique que ce projet de loi sécurité globale qui vient renforcer l’impunité des policiers en évitant de filmer les dérapages nous inquiète fortement.

C’est pourquoi le syndicat SUD-PTT appelle à manifester pour le retrait de ce projet de loi le samedi 28 novembre à 11h place de la République à Rennes. (A Saint Malo 15h porte St Vincent)

Rennes le 25 novembre 2020

Le bureau départemental




Source: Rennes-info.org