Octobre 16, 2021
Par La Feuille De Chou
277 visites


Arrivée de 14 cars de police rue du 22 novembre

La préfète du Bas-Rhin annonçait la couleur dès 17 h, où pas moins de quatorze véhicules de police stationnaient devant Kohler-Rehm, en prévision de la seconde Marche aux flambeaux organisée par les anti-passe et anti obligation vaccinale.

La préfète avait interdit l’usage de flambeaux, comme déjà une fois pour une marche de Gilets jaunes.

Une centaine de personnes ont écouté les prises de parole dont celle d’un infirmier refusant la vaccination. Pendant ce temps se vendaient quelques flambeaux sortis de deux cartons. On a vu tout à coup un groupe de policiers se diriger vers le pied de la statue Kléber à l’artère et se saisir des cartons de flambeaux. Cris de colère et mouvement de foule s’en sont suivis, sans agression autre que vocale de la milice à Macron.

Les policiers ont d’abord reculé en ligne puis se sont arrêtés vers le milieu de la place, cependant que des renforts en nombre venaient sur leurs arrière.

Les manifestants criaient, les journalistes indépendants filmaient. Tout à coup, les gazeuses sont entrées en action, touchant y compris le tenancier de la Feuille de chou, dont la moitié gauche du visage brûlait.

Un manifestant, muni d’un mégaphone, s’adressait, comme à son habitude aux forces de police. Il a été interpellé et mis en GAV pour la nuit! Bien entendu selon la méthode éprouvée de la police dite nationale, il risque l’inculpation traditionnelle pour outrage à agents…

Libérez Olivier!

Le cortège a fini par s’organiser, étroitement surveillé par les policiers. Un groupe de manifestants masqués de blanc et vêtus de combinaisons intégrales de même couleur marchait en tête au son d’enregistrements de consignes terrorisantes comme dans un roman d’anticipation.

Pas un mot de tout cela dans les DNA papier.

Consignes pour la manifestation

Confiscation des flambeaux, intervention policière et gazage de manifestants et journalistes indépendants.




Source: La-feuille-de-chou.fr