Novembre 14, 2020
Par Rebellyon
220 visites


Lors de la manifestation nationale des gilets jaunes à Lyon, plusieurs personnes se font fait arrêté·e·s le 17 octobre dernier à Lyon et accusé.e.s de « participation à groupement en vue de… ». Plusieurs personnes concernées envisagent de refuser cette procédure, avec l’appui d’une avocate et de la caisse de solidarité.

Arrêté.e le 17 octobre dernier à Lyon et accusé.e de « participation à groupement en vue de… » ? Contactez-nous !

Le 17 octobre dernier, plusieurs interpellations ont eu lieu lors de la manifestation nationale Gilets jaunes appelée à Bellecour. Des personnes ont été arrêtées et sont accusées de participation à un groupement alors qu’elles ont été arrêtées seules et lors de contrôles préventifs. Elles sont convoquées en Maison de Justice le 3 décembre prochain.

JPEG - 52.3 ko

Ce genre de procédures s’inscrit dans la répression large à l’encontre de Gilets Jaunes sur des dossiers quasiment vides, pour dissuader les gens de revenir dans la rue et justifier le dispositif policier mis en place (rappels à la loi, gardes à vue juste le temps de la manif…)

Ces procédures visent à intimider les prévenus, à leur faire reconnaître des faits qu’ils n’ont pas commis, dans l’espoir de risquer moins et d’éviter un procès. Mais même si en maison de justice, on ne risque pas grand chose, c’est toujours accepter de se faire condamner pour quelque chose qu’on n’a pas fait.

Plusieurs personnes concernées envisagent de refuser cette procédure, avec l’appui d’une avocate et de la caisse de solidarité.

Si vous êtes dans le même cas, rejoignez-nous !

06.43.08.50.32

[email protected]




Source: Rebellyon.info