Novembre 16, 2020
Par Sans Nom
265 visites


Actes de vandalisme sur deux armoires de fibre optique dans l’Eure
Le courrier de l’Eure, 16 novembre 2020 (extrait)

Pour Eure Normandie NumĂ©rique, ces actes sont inĂ©dits. Deux armoires, l’une Ă  Mandeville et l’autre Ă  Saint-Didier-des-Bois, dans l’Eure, ont Ă©tĂ© incendiĂ©es samedi 14 novembre 2020, dans la matinĂ©e. Il s’agit, en termes techniques, de points de mutualisation (PM) du rĂ©seau fibre optique destinĂ© au public.

Pour les deux maires, l’origine criminelle ne fait aucun doute.
Jacky Goy, l’élu de Saint-Didier-des-Bois, l’explique : « Ça ne peut pas prendre feu tout seul, car selon la personne d’Eure Normandie NumĂ©rique qui est venue, il n’y a pas d’électricitĂ© qui passe dans ces coffrets. » Ce lundi 16 novembre, Eure Normandie NumĂ©rique a dĂ©posĂ© plainte en gendarmerie.

Selon les deux maires, les armoires ont brĂ»lĂ© successivement Ă  7 h pour Saint-Didier et 7 h 30 pour Mandeville. En consĂ©quence, les habitants des deux communes, tout comme les abonnĂ©s fibre de Vraiville, ayant optĂ© pour la fibre optique ne peuvent plus se connecter Ă  Internet pendant au moins deux semaines.

« Les deux armoires vandalisĂ©es concernaient 832 lignes et Ă©taient en service actif depuis mars 2019 pour l’une et juillet de la mĂȘme annĂ©e pour l’autre. Au total ce sont 18 abonnĂ©s sur la commune de Saint-Didier-des-Bois et 88 clients sur les communes de Mandeville et Vraiville qui sont impactĂ©s par ces actes malveillants », souligne un communiquĂ© d’Eure Normandie NumĂ©rique.

Les internautes des trois communes devront donc attendre la rĂ©paration des PM. « Eure Normandie NumĂ©rique est en train d’intervenir. Il faut compter deux semaines », estime Dominique Medaerts, le maire de Mandeville.




Source: Sansnom.noblogs.org