Juin 26, 2020
Par Attaque
90 visites


325 / mercredi 24 juin 2020

Il y a trois semaines, une tour de téléphonie mobile 4G/3G a été incendiée. Nous avons fait cela en tant que réponse de pure hostilité envers le cauchemar techno-industriel dans lequel nous vivons.

Comme un spectre vengeur, nous avons placé nos engins incendiaires enchantés parmi les câbles reliant l’antenne au réseau du Léviathan. Lorsque nous avons allumé les mèches, nous avons hululé à la lune et maudit la civilisation pour toute l’éternité. Le Léviathan techno-industriel peut être exorcisé seulement par le feu.
Quelques minutes plus tard, un incendie dévastateur s’est emparé des câbles et a fait perdre à l’antenne sa connexion avec le cyberespace. Dans le silence soudain, quand les appels téléphoniques et les connexions internet se sont vidés, on ne pouvait entendre que le feu vorace.

Seule l’obscurité nous a amèné à l’endroit où nous nous sentons chez nous. Les fortes lumières industrielles qui font briller la ville nous brûlent les yeux et nous troublent le cœur. Mais le silence cybernétique que nous avons provoqué avec notre incendie de l’antenne a fait que nos corps se sentent vivants et que la joie emplit nos cœurs.

Aujourd’hui, tout est revenu à la normale, sauf les câbles brûlés et l’antenne réduite au silence. Les programmeurs et les patrons mènent le prochain assaut contre notre obscurité bien-aimée. Des antennes 5G déjà en service à Malmö, Göteborg et Stockholm. Le prochain niveau de contrôle du Léviathan se déroule sous nos yeux. Les esclaves de la société applaudissent leur incarcération.

Nous souhaitons que la totalité de la civilisation soit engloutie par les flammes. Celle-ci réduite en cendres, les ténèbres s’épanouiront enfin. À chaque fois que nos pieds touchent le béton et l’asphalte, nous jetons une malédiction sur le Léviathan. À chaque fois que nos pieds touchent la terre et le sol, les plantes et les racines, nous chantons notre joie pour les ténèbres et la nature sauvage.

Nous savons qu’un avenir sans Léviathan ne viendra jamais, mais cela ne nous empêche pas de rêver à sa mort. Cela ne nous empêchera jamais d’évoquer des engins incendiaires brûlant son corps pourri. Cela ne nous empêchera jamais de maudire son armure brillante et sa lumière techno-industrielle. « Tuer, tuer, tuer », voilà tout ce que le Léviathan sait dire. « Brûler brûler brûler », voilà notre réponse.

Des petits amateurs des ténèbres qui évoquent et maudissent
FAI/ELF




Source: Attaque.noblogs.org