Octobre 31, 2020
Par Attaque
232 visites


Le Parisien / samedi 31 octobre 2020

La commune de Magny-en-Vexin a été une nouvelle fois la cible de « tagueurs » en cette fin de semaine. Dans la nuit de jeudi à vendredi, probablement juste avant l’établissement du confinement, de nombreuses inscriptions sauvages ont été peintes en différents lieux du centre-ville. Des tags ont ainsi été retrouvés sur la porte de l’église, au niveau du foyer des anciens ou encore sur la façade de l’agence bancaire de la Société générale. Tout a été retiré depuis.

Sur la façade de la banque, un dessin représentant un mélange du symbole féminin et du A cerclé d’anarchie a été peint à la bombe, à plusieurs endroits. D’après les images de vidéosurveillance de la banque, ils auraient été tracés vers 20h12, jeudi soir. Le responsable de l’agence a porté plainte.

Au total six lieux différents auraient été visés. Une partie des inscriptions correspondaient à des insultes contre le maire de la ville. Les autres étaient très variées, appelant les citoyens à « prendre les armes » ou faisant allusion au fascisme.

« Tout a été nettoyé », annonçait ce week-end le maire (DVD) Luc Puech d’Alissac. « Il y a de fortes chances pour que ce soit les mêmes auteurs qu’en août », confie l’élu. Dans la nuit du 19 au 20 août dernier en effet, la commune avait été la cible d’une première vague de tags très similaires à ceux d’il y a quelques jours. Les vitres de plusieurs agences bancaires avaient été endommagées par des coups. Les lieux détériorés et même les mots employés sont parfois les mêmes. La gendarmerie mène l’enquête.




Source: Attaque.noblogs.org