Mai 8, 2021
Par Squat.net
326 visites


Le collectif qui squattait le bĂątiment du 39 rue Gobernador a annoncĂ© ce matin l’occupation d’un bĂątiment au 5 rue Cruz pour « rĂ©sister en commun et conquĂ©rir de nouveaux droits Â».

Avec le slogan « Les droits sociaux pour tout changer Â», le collectif de La Ingobernable a lancĂ© ce nouveau projet qu’il a appelĂ© Office des droits sociaux (ODS, Oficina de Derechos Sociales). Dans un communiquĂ©, iels expliquent que ce projet servira Ă  « rĂ©sister en commun et Ă  conquĂ©rir de nouveaux droits Â» car iels ne peuvent « plus attendre Â» et soulignent que la crise actuelle du covid19 « nous frappe avec d’autres pandĂ©mies : les files d’attente de la faim, la mĂ©fiance, le fascisme, la prĂ©caritĂ©, le racisme, la spĂ©culation, la solitude, le pessimisme et la peur Â», dĂ©plorent-iels.

L’ODS aura sept axes qui rĂ©pondent Ă  sept urgences sociales : le droit au logement, le droit Ă  l’alimentation, le droit de manifester, la prĂ©caritĂ© du travail, les transfĂ©minismes et la contestation, le revenu de base et la santĂ© communautaire. C’est ce contexte d’urgence sociale qui a poussĂ© le collectif Ă  brandir le slogan « Les droits sociaux pour tout changer Â», avec l’engagement de « rĂ©sister en commun Â» et d’ouvrir cet espace oĂč « se dĂ©velopper, protĂ©ger et lutter pour les droits sociaux Â».

« De la mĂȘme maniĂšre qu’une voisine expulsĂ©e approche le mouvement pour le logement en voulant arrĂȘter sa propre expulsion et finit par se joindre Ă  d’autres pour les arrĂȘter toutes Â», explique le communiquĂ©, « nous libĂ©rons un espace oĂč politiser le quotidien, qui sert Ă  nous soutenir et donc Ă  ĂȘtre plus fort-es Â». En outre, avant les mesures de sĂ©curitĂ© prises par le covid, « l’ODS de La Ingobernable est un lieu sĂ»r, puisque nous avons un protocole covid convenu et rĂ©digĂ© avec l’avis du personnel de santĂ© Â».

Ce type d’outil n’est pas nouveau. NĂ©s de mouvements sociaux autonomes et de centres sociaux en 2000, les ODS Ă©taient un dispositif d’agitation et d’accompagnement des processus d’auto-organisation, principalement contre la prĂ©caritĂ© dans le domaine de l’emploi, des sans-papiers et de l’accĂšs au logement. Son outil central Ă©tait le conseil collectif : une assemblĂ©e pour Ă©couter le malaise de chacun-e et partager les diffĂ©rentes connaissances avec lesquelles l’affronter en commun. Aujourd’hui, La Ingobernable reprend ce format de connaissance collective et lui donne une maison au cƓur de Madrid.

Il s’agit de l’ancien Hostal CantĂĄbrico de la Calle Cruz 5, entre la Plaza Sol et le Congreso de los Diputados, fermĂ© depuis plus de 5 ans et appartenant aux frĂšres FernĂĄndez Luengo, plus connus pour ĂȘtre les propriĂ©taires de la chaĂźne de salons de coiffure Marco Aldany (acronyme du nom des trois frĂšres : Marcos, Alejandro et Daniel). La famille FernĂĄndez Luengo, outre l’entreprise Marco Aldany et les plus de 10 franchises de salons de coiffure, de salles de sport et de produits de beautĂ©, possĂšde un vaste empire immobilier avec plus de dix sociĂ©tĂ©s et de multiples propriĂ©tĂ©s et entreprises. La sociĂ©tĂ© mĂšre de la famille, ZZ Inmobilari PrĂłxima, qui comprend les trois frĂšres et leurs parents, possĂšde un patrimoine de 12 millions d’euros en terrains et de 58 millions d’euros en propriĂ©tĂ©s. En outre, les frĂšres possĂšdent Ă©galement l’Hostal Residencia Arti Ă  Gran VĂ­a, l’HĂŽtel Ciudad de AlcalĂĄ, Ă  AlcalĂĄ de Henares, un conglomĂ©rat dans le domaine des rĂ©sidences pour Ă©tudiant-es avec huit de ces centres, ainsi qu’une autre sociĂ©tĂ© immobiliĂšre avec au moins 19 appartements rĂ©partis entre Atocha, Malasaña et Gran VĂ­a.

Les frĂšres Luengo et Desokupa

Le fonds immobilier familial, ZZ Inmobilari PrĂłxima, possĂšde Ă©galement l’immeuble du 5, rue Barbieri Ă  Madrid, squattĂ© en juin 2018 et baptisĂ© Centro Social Okupado Transfeminista La Pluma. Mais le sĂ©jour dans le bĂątiment a Ă©tĂ© de courte durĂ©e, car le lundi 25 juin au matin, au moins quinze personnes non identifiĂ©es ont participĂ© Ă  une brigade d’expulsion extrajudiciaire qui a conduit Ă  l’expulsion des personnes qui avaient passĂ© la nuit Ă  La Pluma. L’intervention de cette bande de voyous a fait trois blessĂ©s qui ont dĂ©noncĂ© Ă  la police locale les agressions et les insultes homophobes qu’ils ont reçues de la part des agresseurs.

En l’absence de clĂŽture du procĂšs, Daniel FernĂĄndez Luengo fait l’objet d’une enquĂȘte de la justice, accusĂ© de crime de haine pour avoir Ă©tĂ© celui qui a donnĂ© l’ordre Ă  la compagnie de voyous d’expulser les personnes qui se trouvaient dans l’immeuble sans dĂ©cision de justice.

Oficina de Derechos Sociales
La Ingobernable
Calle de La Cruz 5
28014 Madrid
https://squ.at/r/3ar6


Des squats Ă  Madrid: https://radar.squat.net/fr/groups/city/madrid/squated/squat
Des groupes (centres sociaux, squats, athénées) à Madrid: https://radar.squat.net/fr/groups/city/madrid
Des événements à Madrid: https://radar.squat.net/fr/events/city/Madrid

Des squats dans la péninsule Ibérique:
État espagnol: https://radar.squat.net/fr/groups/country/ES/squated/squat
Catalogne: https://radar.squat.net/fr/groups/country/XC/squated/squat
Pays Basque: https://radar.squat.net/fr/groups/country/XE/squated/squat

Des groupes (centres sociaux, squats, athénées) dans la péninsule Ibérique:
État espagnol: https://radar.squat.net/fr/groups/country/ES
Catalogne: https://radar.squat.net/fr/groups/country/XC
Pays Basque: https://radar.squat.net/fr/groups/country/XE

Des événements dans la péninsule Ibérique:
État espagnol: https://radar.squat.net/fr/events/country/ES
Catalogne: https://radar.squat.net/fr/events/country/XC
Pays Basque: https://radar.squat.net/fr/events/country/XE


El Salto, le 2 mai 2021 https://www.elsaltodiario.com/la-ingobernable/abre-oficina-derechos-sociales-centro-de-madrid




Source: Fr.squat.net