Novembre 21, 2020
Par Cerveaux Non Disponibles
354 visites


Nous vivons en France un moment de basculement de rĂ©gime. Pas encore promulguĂ©e la loi sĂ©curitĂ© globale qui prĂ©voit la surveillance par drones, la restriction de la diffusion d’images de la police, l’extension du pouvoir de police aux sociĂ©tĂ©s privĂ©es et autorise le port d’arme des policiers dans les lieux publics semble dĂ©jĂ  en application. De nombreux journalistes ont encore une fois Ă©tĂ© pris pour cible par la police de Macron et Darmanin.

photo de couverture : Simon Louvet

Le journaliste Filippo Ortona (Le Média) roué de coup (en début de vidéo), des BRAV qui tapent à tout va, des canons à eau, des lacrymo :

En fin de manifestation, 70 journalistes de toutes les rĂ©dactions confondues se retrouvent nassĂ©s par la police. Selon l’avocat AriĂ© Alimi, c’est une application directe du nouveau schĂ©ma de maintien de l’ordre.
Bizarrement, aprĂšs ça on ne voyait plus beaucoup d’images de la fin de manifestation qui avait dĂ©butĂ© dans le carnage.

Plus tĂŽt dans la journĂ©e le compte twitter de Taha bouhafs ainsi que celui de l’Action antifasciste Paris Banlieue ont Ă©tĂ© bloquĂ©s :

Twitter AFA bloqué par la loi sécurité globale pas ncore promulguée ?

D’autres journalistes ont Ă©galement Ă©tĂ© malmenĂ©s, des reprĂ©sailles Ă  peine cachĂ©es. Hannah Nelson est la journaliste qui avait Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©e et placĂ©e en GAV mardi dernier lors de la manifestation Ă  l’AssemblĂ©e Nationale. Son matĂ©riel semble avoir Ă©tĂ© dĂ©truit par la police aujourd’hui.

La police ne cache plus que maintenant c’est elle qui choisit les journalistes autorisĂ©s :

Gaspard Glanz et la police...

Une photo de Simon Louvet qui résume bien la tournure que prennent les choses au pays des lumiÚres qui se sont éteintes.

la police me fait peur




Source: Cerveauxnondisponibles.net