L’équipe cycliste « Israël Start-up Nation » participe à la course. Le sponsor, milliardaire israélo-canadien Sylvan ADAMS, compte blanchir la politique israélienne en présentant cette équipe en véritable ambassadrice de l’Etat criminel, le sport est mis ainsi au service d’une basse opération de propagande.

Le gouvernement israélien espère détourner l’attention de sa politique, plus criminelle que jamais.

Non à “Israël start up nation”

Le « Tour de France » a fait étape à Lyon, les 12 et 13 Septembre. Occasion pour les militants des droits humains de dénoncer l’équipe cycliste « Israël Start-up Nation ». Le sponsor, milliardaire israélo-canadien Sylvan ADAMS, compte blanchir la politique israélienne en présentant cette équipe en véritable ambassadrice de l’Etat criminel, le sport est mis ainsi au service d’une basse opération de propagande.

Samedi, les militants s’étaient donné rendez vous au sommet de la montée des Esses à la Croix-Rousse. Au bout de 3 heures d’attente, ils purent s’adresser aux centaines de personnes présentes. Grand et petits drapeaux déployés ; tee-shirt et affiches arborés, slogans dénonçant l’état criminel… une belle et forte action sous la chaleur de ce mois de septembre.

JPEG - 185.1 ko

Dimanche : récidive des militants à hauteur du pont Galieni (69007). L’équipe israélienne eu droit, de nouveau, aux drapeaux et slogans en faveur de la Palestine et contre l’État d’Apartheid israélien.

Un week-end de forte mobilisation dans la capitale des gaules.



Article publié le 18 Sep 2020 sur Rebellyon.info