Le choix de Lyon pour tenir une initiative syndicale contre l’extrême droite s’imposait au regard de la force des réseaux fascistes dans la ville. La journée s’est clôturée sur la perspective d’une nouvelle journée unitaire en avril.


AL de mars est disponible !

/
antifascisme