Les plus de 13 mois de mobilisation de la population et des syndicats ont payĂ© ! Ce lundi 7 septembre, le service des urgences de nuit Ă  l’hĂŽpital intercommunal de Sisteron rouvre ses portes. Il les avait fermĂ©es le 15 juillet 2019, aprĂšs le burn-out et le non-remplacement d’un mĂ©decin urgentiste. Les horaires du service avaient alors Ă©tĂ© modifiĂ©s. Plus d’urgences aprĂšs 20 h 30.

Depuis, la population Ă©tait appelĂ©e tous les lundis soir Ă  des rassemblements devant l’hĂŽpital, Ă  l’exception de la pĂ©riode de confinement. Denier rassemblement en date initiĂ© par le collectif Non Ă  la fermeture de nuit des urgences : une action pour se faire entendre Ă  l’occasion de l’arrivĂ©e dans la ville du Tour de France le 31 aoĂ»t. Trois jours plus tard, le maire de Sisteron annonçait la rĂ©ouverture du service d’urgence, quelques heures avant la tenue d’une confĂ©rence de presse de l’Agence rĂ©gionale de santĂ© (ARS).

« Ce qui Ă©tait impossible 14 mois avant, oĂč l’ARS nous rĂ©pondait “je n’ai pas de baguette magique”, est devenu rĂ©alisable Ă  l’issue d’un rapport de force favorable gagnĂ© par la puissance de notre dĂ©termination Â» se satisfait CĂ©dric Volait, le coordinateur rĂ©gional CGT santĂ© en rĂ©gion PACA. Comme tous les lundis, les membres du collectif Non Ă  la fermeture de nuit des urgences se rĂ©uniront devant l’hĂŽpital. Mais cette fois, ce sera pour fĂȘter leur victoire.


Article publié le 07 Sep 2020 sur Rapportsdeforce.fr