Novembre 3, 2019
Par Le Monde Libertaire
376 visites


34 artistes nous parlent d’histoire avec leur propre langage.

Antonio Altarriba , Antonio Ros Blasco, Bruno Loth, Carlos Gimenez, Carmen Martinez, Carmen Pages, Castelao, Catherine Continente, Catherine Gil-Franco, Chari Goyeneche, Elsa Osaba, Francisco Giné, Joan Jordà, José Olivares Cuadrado, José Torres, Juan Chica-Ventura,Julio Ribera, Kim, Leonor Fabra, Macarena Polo, Madeleine Lamberet, Manolo Alcorlo, Marina Aguayo (Ángel Corvera), Miguel Garcia Vivancos, Norma Pedroche, Olivier Pinalie, Paco Roca, Rosine Arroyo, Rufino de Mingo, Sim, Vicente Gil-Franco, Victor Simal.

Le 26 janvier 1939, la chute de Barcelone ; c’est l’exil de 500 000 républicains espagnols —pour la postérité: La retirada— pour mettre leur vie à l’abri de la répression impitoyable des armées de Franco. Parmi eux se trouvent les plus grands artistes de l’époque. C’est aussi le début d’un long chemin d’exil où palpitent à jamais les idéaux de cette épopée. Cette expérience populaire hors norme du camp républicain de 1931 à 1939, la retirada et l’exil interminable marquent définitivement enfants et petits-enfants de cette génération.
Partout dans le monde, se lèvent encore aujourd’hui les mémoires de cette expérience sociale jamais égalée et de cet exode, car l’histoire de cette Espagne républicaine marque encore pour longtemps les esprits les plus ouverts de par le monde. Et l’art en est une expression importante.

Notre exposition se compose de 5 périodes qui racontent par la peinture, la sculpture et autres réalisations artistiques, l’épopée des républicains espagnols et les raisons de leur présence en France, 80 ans après la retraite face aux armées franquistes.

Un panneau explicatif ouvre chaque période. Puis le fil de l’histoire se déroule à travers : des photos, des peintures, des sculptures, des dessins, des affiches, des planches de bandes dessinées…

Période1 : L’Espagne en mutation
Période 2 : 1936-1939 Le coup d’état militaire et la révolution libertaire.
Période 3 : 32 mois de lutte et le temps de la désillusion !
Période 4 : À la rencontre de la Seconde Guerre mondiale.
Période 5 : Les antifascistes espagnols en France et leur traces sociales. 1945-1975.

Et notez sur vos agendas: la projection / débat
Le 14 novembre à 19h, Buñuel après l’âge d’or, réalisé par Salvador Simó. Ce film animé évoque une période de la vie de Luis Buñuel (1930-1938) en dessins animés, avec inclusion d’images de son documentaire “las Hurdes. Terre sans pain“.

Exposition du 5 au 19 novembre 2019 de 10 heures à 19 heures

Inauguration le 5 novembre de 18 heures à 21 heures

Projection-Débat
: Buñuel après l’âge d’or, jeudi 14 novembre à 19 heures.

Entrée gratuite

Institut Cervantes de Paris, 7 rue Quentin Bauchart Paris 8e Métro Georges V (ligne1) ou Alma Marceau (ligne 9)




Source: Monde-libertaire.fr