371 visites


L’UA82 a pour objectif de contrer la montĂ©e de la droite extrĂȘme et l’extrĂȘme droite. Pour cela, nous devons faire un point rĂ©gulier de la situation politique de notre dĂ©partement. Nous vous proposons donc aujourd’hui de partager un premier bilan que nous avons pu Ă©tablir.

Nous commencerons par Montauban, prĂ©fecture du dĂ©partement. Brigitte BarĂšges y est maire Ă©tiquetĂ©e « les rĂ©publicains Â» depuis 2001. Nous ne comptons plus ses nombreux dĂ©rapages racistes et homophobes.

Nous tenons Ă  rappeler qu’elle est actuellement poursuivie par la justice concernant des suspicions de dĂ©tournement de fonds publics pour lesquelles elle comparaĂźtra au tribunal le 10 dĂ©cembre 2020 ; vous trouvez en lien une vidĂ©o rĂ©alisĂ©e par l’UA82 Ă  son sujet.

Lors des derniĂšres Ă©lections municipales, Antoine Vermeulen est venu renforcer les rangs de la maire de Montauban en devenant son chef de cabinet ; pour des informations plus dĂ©taillĂ©es, un article a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© par nos soins avec un groupe VendĂ©en, Bastyon de rĂ©sistance.

DerniĂšrement Mme BarĂšges s’ est illustrĂ©e en invitant Ă  Montauban Robert MĂ©nard, maire de BĂ©zier. RĂ©union qui d’aprĂšs Mme BarĂšges avait pour objectif l’union des droites en vue des Ă©lections rĂ©gionales.

Visiblement Mme BarĂšges commence Ă  assumer ses affinitĂ©s, elle aime la « libre parole Â».

Dans l’entourage de Mme BarĂšges, son proche collaborateur, Mathieu Kebouche conseiller municipal LR Ă  Montauban, serait prĂȘt Ă  tout pour sa patronne. Il est de notoriĂ©tĂ© publique qu’il fut modĂ©rateur de plusieurs groupes et pages facebook montalbanaises notamment « tu es de Montauban si
 Â». Un vrai petit dictateur qui n’hĂ©site pas Ă  menacer, insulter, censurer, bannir celles et ceux qui ne sont pas d’accord avec lui. Ancien policier municipal, nous avons identifiĂ© une pointe d’islamophobie ainsi qu’un penchant certain pour le rĂ©tablissement de la peine de mort, comme vous pourrez le voir sur les photos.

JPEG - 55 ko
JPEG - 385.2 ko
JPEG - 223.9 ko

Les masques tombent ?

A quelques kilomĂštres de Montauban, Moissac attire notre attention.

Lors des derniĂšres Ă©lections, Romain Lopez Rassemblent National fut Ă©lu maire ; Ă  noter aussi la nomination de Quentin Lamotte du RN Toulousain au poste de chef de cabinet de la mairie de Moissac.

JPEG - 13 ko
JPEG - 7.7 ko

Notre dĂ©partement est historiquement plutĂŽt de gauche, mais il balance depuis 2015 notamment lors des Ă©lections dĂ©partementales oĂč Mr Baylet prĂ©sident du PRG perd sa place Ă  la tĂȘte du dĂ©partement. Il la cĂšde Ă  Christian Astruc qui, est sans Ă©tiquette mais soutenu par la droite. A l’assemblĂ©e nationale, le Tarn-et-Garonne compte deux Ă©lues PS et PRG mais les sĂ©nateurs eux sont de droite.

Le dĂ©partement compte six conseillers rĂ©gionaux dont une debout la France, un RN et un LR ; les partis de gauche ont cĂ©dĂ© de la place Ă  l’hĂŽtel de rĂ©gion. Lors des Ă©lections europĂ©ennes les Tarn et Garonnais-es ont majoritairement votĂ© pour la liste RN de Jordan Bardella avec 29,74 pour cent des voix exprimĂ©es.

Nous constatons en parallĂšle l’émergence de groupuscules de droite extrĂȘme et d’extrĂȘme droite comme les Nationalistes menĂ©s par leur chef Yvan Benedetti qui ont organisĂ© une rĂ©union de propagande Ă  Montauban.

Nous avons pu constater des collages (affiches et stickers) dans de nombreuses villes du Tarn et Garonne, ainsi que l’organisation d’un camp d’entraünement et comme à leur habitude des intimidations et des menaces.

C’est pour ces raisons que notre organisation se structure et se prĂ©pare pour contrer cette montĂ©e de l’extrĂȘme droite et droite extrĂȘme dans notre dĂ©partement.




Source: Iaata.info