Novembre 7, 2021
Par Attaque
277 visites


Anarchist Fighter / mardi 12 octobre 2021

Solidarité avec les anarchiste emprisonné.e.s : attaque incendiaire contre des remorques de Shell

Dans la nuit du 27 août, on a mis le feu à trois grandes remorques de la société anglo-néerlandaise Shell, à la station-service de cette compagnie, à Lund (Suède). La raison d’avoir pris Shell comme cible est sa participation, en tant qu’investisseur, à la construction du gazoduc Nord Stream 2. Cette action a été menée dans le cadre de la Semaine internationale de solidarité avec les prisonnier.e.s anarchistes (23-30 août).


Nord Stream 2 appartient à la société d’État russe Gazprom et il est un projet stratégique du régime de Poutine. Ce gazoduc deviendra une arme importante dans les mains de la dictature. Cependant, Shell et plusieurs autres entreprises occidentales apportent une aide financière à l’État russe.

De plus, Shell n’agit pas seulement en tant qu’investisseur, mais utilise également son pouvoir de lobbying en Occident pour aider Poutine. Les lobbyistes de Shell invoquent l’absence d’alternatives au gaz russe.

Le soutien au régime de Poutine n’est pas la seule atrocité de Shell. La liste est très longue. C’est la création de conditions incompatibles avec une vie normale pour des millions de personnes, spécialement dans les pays de l’ainsi-dit « tiers-monde », la coopération avec la dictature au Nigeria, qui défend l’enrichissement des capitalistes de Shell par le meurtre et la torture, ainsi que la destruction de la nature dans le monde entier. Il n’est pas si difficile de trouver des informations à ce sujet.

Heureusement, dans différents pays les combattant.e.s de la guérilla attaquent souvent les propriétés de Shell. Et nous sommes très heureux.ses d’avoir apporté notre modeste contribution à ce combat. Nous pensons que notre attaque contre Shell, complices de Poutine, pendant la Semaine internationale de solidarité avec les prisonnier.e.s anarchistes, est la manière correcte d’exprimer notre soutien à nos compas emprisonné.e.s.

La dictature russe soumet les anarchistes à une répression brutale. Le procès de trois jeunes anarchistes, Nikita Uvarov, Denis Mikhailenko et Bogdan Andreev, continue dans la ville de Kansk. Ils sont menacés d’une longue peine de prison sous le chef d’inculpation d’« entraînement à des activités terroristes » et d’autres accusations. Azat Miftakhov a été envoyé dans un camp de détention où les prisonniers sont souvent torturés. Maxim Smolnikov a été accusé d’apologie du terrorisme et a passé 4 mois enfermé. Après, il a été envoyé aux arrestations domiciliaires. Les prisonniers de l’affaire « Réseau » sont en train de purger leurs longues peines de prison. Yevgeny Karakashev a été envoyé dans une colonie pénitentiaire pendant 6 ans pour « appels à commettre une action terroriste ». Récemment, il a eu son 43e anniversaire, en prison. Le procès contre Anastasia Safonova et Dmitry Tsibukovski continue, à Chelyabinsk (Anastasia et Dmitry s’attendent a écoper respectivement 2 ans et 2 ans et demi de prison). Les activités des groupes anarchistes dans le territoire russe sont réprimées par de nouvelles affaires pénales et par la torture. Notre attaque veut rappeler nos compas emprisonné.e.s.

L’impérialisme russe fait tout son possible pour réprimer les impulsions révolutionnaires dans le monde entier. Au cours de la dernière année, nous avons vu plusieurs fois comment Poutine a apporté un soutien matériel et diplomatique au dictateur biélorusse Loukachenko. Les forces politiques européennes qui sont fidèles au Kremlin, y compris un certain nombre de partis d’extrème-droite, ont essayé et essayent de bloquer les sanctions contre le régime biélorusse. Les agences de sécurité russes coopèrent étroitement avec les biélorusses. Les révolutionnaires biélorusses persécuté.e.s qui sont découvert.e.s sur le territoire de la Fédération de Russie sont arrêté.e.s. Récemment, la justice russe a décidé d’extrader Andrey Kazimirov, un antifasciste de Brest [ville de l’ouest de la Biélorussie ; NdAtt.], vers la Biélorussie. En 2010, l’anarchiste Igor Olinevich a été remis par les agences de sécurité russes (le FSB) à celle biélorusse (le KGB), sans la moindre procédure judiciaire.

En 2014, après le soulèvement et le renversement du régime oligarchique de Ianoukovytch
en Ukraine, les forces armées russes ont commencé l’invasion de ce pays. Le dictateur syrien Assad est assis sur son trône sanglant seulement grâce à l’aide militaire russe. Le régime de Poutine vend des armes à la dictature militaire du Myanmar, des armes utilisées dans la guerre contre les rebelles, y compris nos compas anarchistes. Shell appuie, au moins indirectement, toutes ces atrocités.

L’État russe et les entreprises des oligarques organisent une catastrophe écologique après l’autre, tout comme Shell. L’état russe réprime toute tentative de résister à la destruction de la nature. Le fait d’attaquer Nord Stream 2 et son investisseur européen Shell signifie protéger des gens, des animaux et notre planète entière des dictateurs impitoyables et des capitalistes cupides.

Il vaut aussi la peine d’ajouter que nous ne divisons pas les capitalistes en gentils et méchants, nous ne croyons pas en l’existence d’un capitalisme « vert » et « éthique ». L’ensemble du système capitaliste, basé sur l’exploitation des personnes et la destruction de la nature, doit être détruit. Nous avons maintenant attaqué Shell, car la coopération de cette société avec l’État russe est évidente. Mais notre lutte ne sera pas achevée avant la destruction complète de tous les États et du capitalisme.

Liberté pour tou.te.s les anarchistes !

Groupe d’action anarco-communiste “La solidarité”




Source: Attaque.noblogs.org