Une nouveauté que met en évidence le mouvement des Gilets Jaunes, c’est que des catégories prolétariennes jusqu’ici peu actives dans des luttes et peu mobilisées politiquement (« invisibilisées », dirait un vocabulaire à la mode) sont intervenues là où personne ne les attendait. À Paris, il est significatif que les Gilets Jaunes aient choisi d’occuper les Champs-Élysées et les arrondissements chics de l’Ouest parisien, au lieu des quartiers de l’Est qui, malgré la gentrification croissante, gardent l’image désuète d’un Paris des travailleurs. Délaissant les trajets favoris des manifs syndicales, les Gilets Jaunes se sont invités de force chez les riches et au plus près des lieux de pouvoir. LA SUITE ICI.


Article publié le 18 Oct 2020 sur Ddt21.noblogs.org