Mars 26, 2021
Par Douter De Tout
358 visites


Il ne s’agit que d’un roman. Certes. Mais alors, mis Ă  part le plaisir de la lecture, que ne procurent que rarement les livres politiques ou thĂ©oriques, Ă  quoi peut bien servir un tel ouvrage pour un « rĂ©volutionnaire », un militant anarchiste ou un prolĂ©taire qui cherche Ă  comprendre le monde pour mieux participer Ă  sa destruction ? À rien si l’on en croit les plus austĂšres, Ă  perdre un temps prĂ©cieux pour les tiĂšdes qui ne feuillettent que ces romans engagĂ©s (de gauche) fort « utiles » mais avec lesquels on ne risque pas trop de sortir des clous
 activitĂ© pourtant fort apprĂ©ciable. La littĂ©rature offre justement ce genre de possibilitĂ©s, celle du pas de cĂŽtĂ© qui dĂ©voile un angle de vue inĂ©dit, celle de l’irruption de questions incongrues, obscĂšnes ou dĂ©rangeantes que la thĂ©orie critique ne peut croiser (et auxquelles, Ă©ventuellement, l’auteur n’aurait pas pensĂ©es). Davantage de questions que de rĂ©ponses, voilĂ  qui est stimulant, et voilĂ  ce que nous offre Vivonne en surplus d’un rĂ©cit fort bien ficelĂ© et attirant. LIRE LA SUITE.




Source: Ddt21.noblogs.org