Janvier 26, 2017
Par Brest Media Libre
76 visites


Pendant le mouvement contre la loi travail, les étudiant-e-s brestois-e-s n’ont pas échappé-e-s à la répression. Solidarité avec tou-te-s les inculpé-e-s du mouvement.

Au début du mois de mars la fac a autorisé l’intervention des flics afin de réprimer une première forme d’action. Cette répression a été dénoncée par certain-e-s profs.

Quelques semaines après, le 30 mars, un concert a été organisé par les étudiant-e-s sur le parvis. Dans l’euphorie de la soirée, certain-e-s étudiant-e-s se sont lancé-e-s dans une « spectaculaire » occupation du hall.

Suite à celle-ci, qui a duré moins de vingt-quatre heures, l’UBO a décidé de porter plainte nominativement contre deux étudiants, de manière arbitraire.

Dix mois après, ce vendredi 27 janvier 2017 ces derniers sont convoqués pour le procès au tribunal…

Solidarité avec tou-te-s les inculpé-e-s du mouvement.




Source: