Loïc Delboy qu’on ne présente plus est l’actuel chef du groupe d’extrême droite radicale Blood and Honor Hexagone [1], en attente de jugement pour « association de malfaiteurs, acquisition,détention et cession d’armes en bande organisée et participation à un groupe de combat » [2].

Après avoir travaillé pendant quelque temps au pub Black Unicorn, il a été plusieurs fois aperçu au volant de sa Harley sur le boulevard Chave. Il s’entraîne aussi depuis deux ans environ à la salle de musculation du boulevard Longchamp, New Institut Longchamp.

Facilement repérables, ses tatouages sont représentatifs de son engagement politique (Blood and Honor, marteau de Thor, soleil noir, rune viking, croix gammée, 88, portrait de nazi,présentation de l’entrée d’Auschwitz, etc), engagement qu’il dit avoir abandonné, pour se ranger.

Sa présence dans le quartier reste une menace pour beaucoup et il est insupportable qu’un néonazi puisse se balader tranquillement dans les rues de Marseille, et y banaliser sa présence.Pour preuve, il a très récemment agressé un militant antifasciste après l’avoir reconnu dans la rue. Pourtant, il reste sous contrôle judiciaire. Nous, antifascistes marseillais.e.s, appelons les habitant.e.s à la plus grande vigilance, et a diffuser l’information afin que ses agissements ne touchent plus quiconque et que son sentiment d’impunité cesse



Ici en 2017, lors du Choc des Gladiateurs, un combat de kick-boxing







Torse et cou : Blood and honor ; double hache franciscaine (symbole de Pétain)

Côtes droites : Rudolff Hess (adjoint du Führer, chef de la chancellerie du Parti) surplombant l’entrée d’Auschwitz…

Bras droit : symbole runique Jambe droite : Croix de Fer, Jambe gauche : Soleil noir ; Croix Gammée






Article publié le 15 Sep 2020 sur Mars-infos.org