Janvier 21, 2021
Par Squat.net
193 visites


ChĂšres habitant-es de Ljubljana, de toute la municipalitĂ© et de celles et ceux qui viennent ici pour travailler, Ă©tudier ou en raison d’autres obligations et activitĂ©s de loisirs ! Toustes sont tĂ©moins de l’intervention violente de la municipalitĂ© de Ljubljana (MOL) dans l’espace de l’usine autonome ROG.

Manifestation, vendredi 22 janvier 2021 Ă  18h sur la place PreĆĄernov.

Ce qui est arrivĂ© Ă  la communautĂ© de ROG peut arriver Ă  beaucoup d’entre nous. Surtout s’iels n’appartiennent pas Ă  la partie riche et propriĂ©taire de la sociĂ©tĂ©. Ce qui s’est passĂ© Ă  Ljubljana peut arriver dans n’importe quelle autre ville. L’expulsion violente d’individus, de familles et d’autres communautĂ©s moins aisĂ©es est inscrite dans le tissu du systĂšme d’extraction capitaliste. Le soi-disant ordre juridique et le soi-disant État de droit ont Ă©tĂ© exposĂ©s Ă  maintes reprises comme des instruments qui ont Ă©tĂ© Ă©tablis principalement dans l’intĂ©rĂȘt des Ă©lites financiĂšres et politiques. De plus, les autoritĂ©s Ă©tatiques et municipales ont choisi d’exploiter exactement le moment oĂč beaucoup arrivent Ă  peine Ă  joindre les deux bouts en raison de l’évolution des conditions de vie alors que nous traitons de la question de la survie mentale, physique et Ă©conomique de base. Ils s’appuient sur des mesures rĂ©pressives, des sanctions financiĂšres et l’appareil policier. Toute activitĂ© politique en dehors de l’arĂšne parlementaire est interdite. Les Ă©coles sont fermĂ©es, le loyer et les autres coĂ»ts de la vie augmentent constamment, les droits des travailleurs sont supprimĂ©s. Ils ont dĂ©clarĂ© la guerre au peuple et il est important de le comprendre.
Ce qui arrive Ă  ROG est un nettoyage social agressif. Les habitant-es de ROG ont Ă©tĂ© jetĂ©-es Ă  la rue en chaussettes, sans manteau et sont devenus des sans-abri. Des centaines d’individus crĂ©atifs, de sportifs, d’artistes de cirque, de patineurs, de patineurs Ă  roulettes, de bmx-ers, de danseurs, de tatoueurs, d’activistes, de migrants ont Ă©tĂ© privĂ©s de leurs lieux et de leurs rĂȘves – vraiment les personnes qui reprĂ©sentent un danger immĂ©diat pour la sociĂ©tĂ© !
Il est Ă©vident que l’expulsion a Ă©tĂ© prĂ©parĂ©e bien Ă  l’avance et en secret grĂące Ă  un effort conjoint du MOL, de la police et d’au moins deux sociĂ©tĂ©s de sĂ©curitĂ© privĂ©es. Pour atteindre leurs objectifs, ils ont eu recours Ă  l’intimidation, aux coups, aux lacrymogĂšnes, ils ont dĂ©tenu au moins 13 personnes, dont 6 avaient besoin d’un traitement aux urgences. La police a Ă©tĂ© violente et est allĂ©e bien au-delĂ  de ses pouvoirs lĂ©gaux, ce qu’elle fait aussi tous les jours aux frontiĂšres de la forteresse Europe. À qui appartiennent ces lois ? Au nom de qui ? Il est clair que les circonstances actuelles permettent aux dirigeants d’imposer un nouveau modĂšle de gouvernance, qui n’est pas seulement temporaire. Il est clair que tout cela se produit quel que soit le contenu des diverses proclamations politiques des responsables. Il est clair que le maire Janković utilise ses rĂ©fĂ©rences apparemment de gauche pour dissimuler sa gestion nĂ©olibĂ©rale de la ville. Il est clair que le maire de Ljubljana et le premier ministre du gouvernement slovĂšne sont tous deux des prĂ©dateurs nĂ©olibĂ©raux qui dĂ©truisent ce que les gens ont construit collectivement et avec l’espoir d’un avenir meilleur. La dĂ©vastation sociale, la destruction de la sociĂ©tĂ© et l’élitisation des villes sont les souhaits de toutes les autoritĂ©s dirigeantes, de la municipalitĂ©, de l’État et aussi des maĂźtres europĂ©ens.
Pour la bande aux vĂȘtements soignĂ©s du MOL, nos lieux ne reprĂ©sentent qu’une marchandise Ă  utiliser pour un commerce axĂ© sur le profit qui n’apporte des avantages qu’aux « hommes du maire et Ă  leurs entreprises Â». Sur le plan symbolique, les expulsions violentes des squats sont un signe du climat social gĂ©nĂ©ral – elles indiquent la suppression de toute expression critique et de toute rĂ©sistance Ă  l’idĂ©ologie dominante et aux structures d’autoritĂ©.
Il est vrai que ROG et ses communautĂ©s n’étaient peut-ĂȘtre pas la tasse de thĂ© de tout le monde, mais l’agression Ă  laquelle nous sommes confrontĂ©-es sert de scĂšne et d’avertissement qui s’adresse Ă  nous toustes avec l’intention d’intimider et d’humilier. En 15 ans d’existence, la communautĂ© de ROG n’avait certainement pas toutes les solutions sous la main, mais elle a jouĂ© un rĂŽle important dans la lutte pour la ville qui serait ouverte Ă  toustes. Elle a dĂ©ployĂ© d’énormes efforts pour que Ljubljana devienne plus inclusive et plus accessible aux nombreux groupes de personnes marginalisĂ©es qui luttent pour trouver leur place dans la ville. En outre, la communautĂ© de ROG reprĂ©sente l’un des rares obstacles au processus de destruction capitaliste de la ville – c’est-Ă -dire la gentrification. C’est ce sentiment que ROG est important pour la sociĂ©tĂ© au sens large, Ă©galement en raison de son engagement politique et social de longue date aux cĂŽtĂ©s de celles et ceux qui s’efforcent d’établir des conditions de vie dĂ©centes, de travail et de crĂ©ativitĂ© pour tous – y compris pour les personnes qui touchent un salaire minimum, les personnes prĂ©caires et les chĂŽmeurs. Les espaces autonomes sont des lieux de rencontre, de joie, de bonheur et surtout de dĂ©veloppement d’un tissu social au-delĂ  des relations normatives.
Nous ne baisserons pas la tĂȘte devant la force orchestrĂ©e des autoritĂ©s et de leurs mercenaires ! Nous n’accepterons pas notre expulsion – comme Ă  Ljubljana aussi dans d’autres endroits !
La coalition de Janković et Janơa – allez vous faire foutre, vous et vos voyous en uniforme !

À la lumiĂšre des rĂ©centes manifestations et de l’expĂ©rience de la destruction de ROG, la rĂ©pression policiĂšre ne peut ĂȘtre exclue. C’est pourquoi tout le monde devrait prendre soin les un-es des autres ! Nous sommes toujours en pleine Ă©pidĂ©mie, nous devons donc ĂȘtre Ă  l’abri du virus Ă©galement – masquez-vous !

Tovarna Rog
Trubarjeva 72, 1000 Ljubljana, Slovénie
skupscina-tovarne-rog [at] riseup [point] net
https://squ.at/r/634
http://atrog.org/


Des squats en Slovénie: https://radar.squat.net/fr/groups/country/SI/squated/squat
Des groupes (centres sociaux, collectifs, squats) en Slovénie: https://radar.squat.net/fr/groups/country/SI
Des événements en Slovénie: https://radar.squat.net/fr/events/country/SI


Radar https://squ.at/r/86hx




Source: Fr.squat.net