Décembre 21, 2022
Par Union Communiste Libertaire (UCL)
213 visites

Jeanne, la narratrice, naît et grandit au sein d’une famille pauvre, dans un village suisse. Sa mère est douce, mais résignée face à la dureté de sa vie, et met son énergie dans la tentative de préserver les apparences. Sa grande sœur est belle, et « moins maline » ; elle ne sait pas sentir quand la tempête arrive. Et celle-ci arrive par le père, un homme violent.

Ses colères brutales et les coups qu’il assène à sa mère et à sa sœur poussent Jeanne, toute jeune, à l’observer comme on observe un animal dangereux. Elle se comporte comme elle sent qu’il le faut pour se préserver. Jusqu’à ce jour – elle a huit ans – où elle anticipe mal, et où il la roue de coups. Blessée, elle entend sa mère appeler le médecin de famille et savoure son triomphe ; ce docteur qu’elle admire, qu’elle sait cultivé et raffiné, va constater que quelque chose d’injuste se joue dans cette famille. Et intervenir.

Mais c’est la lâcheté et la loi du silence qui l’emportent.

Jeanne va donc tenter de se construire avec cette colère immense et si légitime, maintes fois ravivée, de la victime que l’on a refusé d’aider. Sans en dévoiler davantage, on peut dire qu’à travers son parcours jusqu’à sa vie d’adulte, tout est abordé : des différentes sortes de violences aux dynamiques familiales complexes, de la difficulté à nouer des liens sains, même quand l’autre est bienveillant, à l’incapacité totale de la société à venir en aide aux victimes.

Surtout, l’autrice expose sans emphase mais de façon implacable la difficulté à se construire et à vivre quand on a grandi en étant exposé·e à la violence. Malgré l’éloignement, malgré quelques beaux moments avec sa mère ou dans la nature, Jeanne est irrémédiablement marquée par son enfance. Un très beau roman, difficile à lire parfois, qui s’attaque à un angle encore peu couvert par la littérature, qui préfère souvent les belles histoires de résilience…

Mélanie (UCL Grand-Paris sud)

  • Sarah Jolline-Fardel, Sa Préférée, Sabine Wespieser, 2022, 200 pages, 20 euros.



Source: Unioncommunistelibertaire.org