Septembre 23, 2021
Par Union Communiste Libertaire (UCL)
167 visites


Dans ce livre récemment publié (début 2021), Étienne Lesourd a rassemblé plusieurs extraits de récits de protagonistes qui ont vécu de près ou de loin la tragédie de Cronstadt et des écrits d’historiens.

Il retrace au travers de ces témoignages les évènements qui se sont produits à Pétrograd (aujourd’hui de nouveau nommée Saint-Pétersbourg) et à Cronstadt en février et mars 1921, et qui ont amené le pouvoir soviétique aux mains des bolcheviques, réprimant dans le sang l’ultime et légitime révolte des marins révolutionnaires de Cronstadt.

Au sortir de la guerre civile russe qui dura quatre années, les revendications des marins présentent un panel allant de l’augmentation des rations journalières à la liberté d’expression pour l’ensemble des courants révolutionnaires.

Ils reçoivent en guise de réponse un déluge de feu qui marque ainsi la fin irrémédiable de la révolution russe, l’avènement de la toute puissante bureaucratie soviétique et l’omniprésence répressive de la Tchéka. Le cynisme politique des dirigeants bolcheviques Zinoviev, Trotsky, Lénine est mis en avant et ceux-ci n’en sortent pas vraiment grandis.

Voici, un livre assez facile à lire pour ceux et celles qui s’intéresseraient à la révolution russe.

J.-M. Izrine (UCL Toulouse)

  • Étienne Lesourd, Cronstadt 1921, Chronique à plusieurs voix de la révolte
    des marins et de sa répression
    , Les Nuits rouges, 2021, 212 pages, 12,50 euros.



Source: Unioncommunistelibertaire.org