187 visites

Six mois après le congrès de Bordeaux, en novembre 1952, la commission d’édition de la Fédération anarchiste décida de publier le Manifeste du communisme libertaire. Le Libertaire du 14 mai 1953 présenta cette brochure comme « renfermant en quelques pages l’essentiel de nos conceptions, un résumé à la fois clair et complet de la doctrine du communisme authentique, une plaquette d’un format commode pouvant être mise entre les mains de milliers de sympathisants ». Il s’agissait d’une compilation de textes parus en 1951-1952 dans Le Libertaire, sous l’intitulé « Problèmes essentiels ».

Si la rédaction était signée Georges Fontenis, il s’agissait bien de l’expression d’un courant politique. Fontenis avait mis sa plume au service du collectif et, avant publication du Manifeste, une révision du texte fut confiée à une commission de sept personnes, pour tenir compte des objections et des remarques formulées ici ou là.

La brochure fut publiée en mai 1953. Dix jours plus tard, le congrès de Paris de la FA adoptait à l’unanimité le drapeau rouge et noir, de nouveaux statuts fédéraux et une nouvelle Déclaration de principes en phase avec le Manifeste. Enfin, en décembre 1953, par référendum, l’organisation se rebaptisait Fédération communiste libertaire (FCL).

Les éditions d’Alternative libertaire rééditent aujourd’hui ce texte historique dans sa collection Idées, avec un accompagnement critique : le témoignage d’un militant de l’époque, Guy Bourgeois (FCL) ; les commentaires politiques, trente ans plus tard, de Patrice Spadoni (UTCL) : une introduction historique contemporaine, par Guillaume Davranche (UCL).

  • Georges Fontenis, Manifeste du communisme libertaire, rééd. Alternative libertaire, 2022, 100 pages, 8 euros.



Source: Unioncommunistelibertaire.org