155 visites

Communiqué

La déconjugalisation de l’allocation adulte handicapé (AAH) est une grande victoire pour les collectifs de lutte antivalidiste. Revendication depuis la création de l’allocation en 1975, celle-ci à été la première pétition à obtenir les 100 000 signatures nécessaire à son saisissement par le Sénat ce qui à amené les partis de gauche à se saisir du sujet, puis LREM.

Une grande victoire qui ouvre le chemin dans l’opinion pour permettre aux autres aides qui reste à déconjugaliser comme la Prestation de Compensation du Handicap, sensé permettre la compensation du handicap, qui n’a pas été augmenter depuis 2005. Cependant, il est nécessaire de rester vigilitant·e face à cet amendement qui, dans son exposé sommaire précise « À plus long terme, notre groupe a aussi la volonté de travailler sur des mécanismes qui (…)
Suite »

Politique

Le mois dernier, Alternative libertaire se penchait sur le néoréformisme incarné par La France insoumise. Ce mois-ci, nous nous intéressons de plus près à son programme économique et écologique.

Composante majeure de son programme L’Avenir en commun, publié en 2017 (et révisé depuis), la ligne économique de La France insoumise (LFI) a été largement reprise en juin 2022 par la coalition électorale Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes). Ce programme qui se veut de « transformation en profondeur de la société » met en évidence la spécificité de LFI en matière d’économie. Là où le PS et EELV restent attachés au social-libéralisme, (…)
Suite »

Saisie par la Cour de cassation de Paris sur « l’affaire Vincenzo Vecchi », la justice européenne impose que le militant anticapitaliste soit remis à l’Italie. 21 ans après les faits, il est toujours sous le coup d’une condamnation de 12 ans de prison pour le délit de « dévastation et pillage » introduit par une loi fasciste mussolinienne.

Ce délit reconnaît un « concours moral » à des dégradations et des vols, donc une responsabilité pénale, pour la seule présence à une manifestation. Dans le cas de Vincenzo, c’est sa participation aux manifestations contre le G8 à Gênes en 2001 qui lui est reprochée ; rappelons que lors de cet événement, les manifestant·es avaient été blessé·es en masse (plus de 600) et une personne tuée par les violences policières.

La Cour de justice de l’Union Européenne (…)
Suite »

Le contexte politique et social français est actuellement marqué par des résultats électoraux inédits aux élections : Absence de majorité absolue pour le gouvernement libéral, gauche réformiste et présence préoccupante de député·e·s fascistes en nombre.

Face au néo-réformisme de la NUPES, le mouvement social et syndical va dès maintenant devoir réapprendre et défendre son indépendance.

Mais surtout, il faudra faire front contre le patronnat en favorisant l’action directe et en ne leur déléguant pas notre pouvoir d’agir.

Pour cela, nous devrons convaincre notre classe que l’extrême droite ne constituera jamais un allié de circonstance.

Le contexte politique et social français est actuellement marqué par des résultats électoraux inédits aux élections. En effet, l’absence de majorité absolue pour le gouvernement libéral et la somme des groupes de gauche réformiste sont à prendre en compte pour le mouvement social, ainsi que la présence extrêmement préoccupante de député·e·s fascistes en nombre.

C’est dans ce contexte que le gouvernement annonce garder son cap de politique capitaliste pour (…)
Suite »

Communiqué

Au sein du gouvernement qui vient d’être mis en place, Sarah El Haïry est chargée de la mise en place du Service national universel. Ceci, en tant que secrétaire d’Etat auprès des ministres des Armées et de l’Education nationale. Le lien ainsi fait entre l’institution militaire, l’éducation et la jeunesse illustre clairement les objectifs gouvernementaux : mettre au pas les jeunes de 16 ans qui sont la cible de la généralisation projetée du SNU. Réactivons le slogan des opposantes et opposants au premier protocole armée/école en 1982 : « Pas d’armée à l’école ! »

Les organisations membres du Collectif Non au SNU refusent le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans

Une opération de soumission de la jeunesse : il s’agit d’inculquer un esprit d’obéissance aux règles, un respect absolu des normes… Règles et normes qui, pour la plupart, ne visent qu’à perpétuer les inégalités et injustices inhérentes à l’organisation actuelle de la société. Cette volonté de (…)
Suite »

Il y a 10 ans, le 19 juillet, alors que la révolution syrienne se transformait en une guerre civile meurtrière, les YPG/YPJ (Unité d’autodéfense du peuple liées au PYD, branche syrienne du PKK ), qui avaient été constituées en secret dès 2004 suite aux massacres du 12 mars, prennent le contrôle de la ville de Kobanê. Dans la foulée, le mouvement se propage : Efrîn, Derik, Amudê et Darbasiyê. Les Kurdes célèbrent la libération du Kurdistan occidental, le Rojava, et déboulonnent les portraits de la famille Assad ! Depuis, sur ce territoire déjà riche d’un patrimoine commun à toute l’humanité, une révolution féministe, démocratique, et internationaliste est née et résiste.

Malgré les pressions de toutes parts, le double jeu des impérialistes de l’OTAN et de Russie, l’État syrien, les attaques de Daesh, les invasions et occupations de la Turquie et ses milices de l’ANS (Armée nationale syrienne), le mouvement kurde et ses alliés ont construit une administration (l’Administration autonome du Nord et de l’Est de la Syrie) basée sur l’autonomie démocratique, la libération des femmes, la démocratie radicale et l’écologie, tout (…)
Suite »




Source: Unioncommunistelibertaire.org