218 visites

Antipatriarcat

Depuis le début de l’année, 300 lois ont été votées aux États-Unis pour tenter de faire interdire l’IVG. Mais ce n’est pas le seul pays où ce droit est menacé  ! le droit à l’avortement, s’il peut sembler acquis pour certains et certaines, reste une lutte qu’il nous faudra continuer de mener partout dans le monde.

Aux États-Unis, si l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est dépénalisée depuis 1973 au niveau fédéral, le débat sur la question de l’avortement a été continu ces cinquante dernières années et reste un enjeu phare pour la nomination des juges à la Cour suprême. Un enjeu intersectionnel

La menace varie selon les États : plusieurs l’ont interdit en 2019 et 2020, et les électeurs et électrices de Louisiane ont même voté pour ne jamais l’autoriser. En (…)
Suite »

Communiqué UCL

Le 19 juillet 2022 marquera les 10 ans de la révolution du Rojava, permise par la vague de soulèvements populaires du printemps des peuples. Depuis, les révolutionnaires kurdes ont, au fil de leur lutte contre Daesh (2014-2019), autonomisé une large partie du territoire syrien…

Ils et elles ont construit l’Administration autonome du nord et de l’est de la Syrie (AANES), qui base son système politique sur 3 pilliers :

– La libération des femmes grâce à leur organisation autonome

– La démocratie radicale dans un système de fédération des communes, organes décisionnaires de base

– L’écologie

Ce système politique est appelé le confédéralisme démocratique. Il est aussi expérimenté dans d’autres parties du Kurdistan comme au Bakur (…)
Suite »

Pleins feux

Le scrutin présidentiel d’avril 2022 a consacré l’émergence d’un pôle néoréformiste à vocation gouvernementale autour de la France insoumise. Pourquoi parler de « néoréformisme » ? Au-delà des promesses, que pourrait, concrètement, un tel gouvernement ? Qu’est-ce que ce phénomène nouveau change pour les luttes collectives ? Et comment doivent se positionner les révolutionnaires libertaires vis-à-vis de ce ­phénomène ?

La présidentielle de 2022 a recomposé le paysage politique. À gauche a été formée, en vue des législatives, la Nouvelle ­Union populaire ­écologique et sociale (Nupes), regroupant La France insoumise (LFI, hégémonique), EELV et le PCF (à la remorque) et le PS (en cours d’implosion).

Avec le leadership de LFI sur la gauche de gouvernement, on assiste à un phénomène que les moins de 40 ans ne peuvent pas con­naître  : le retour d’un « espoir à gauche » (voir (…)
Suite »

Aujourd’hui, parce que LFI a un programme néoréformiste et des chances d’accéder au pouvoir, on assiste au retour d’un phénomène disparu depuis près d’un quart de siècle : l’« espoir à gauche ».

La présidentielle de 2022 a recomposé le paysage politique en trois pôles : la droite autour de LRM/Renaissance ; l’extrême droite autour du RN ; la gauche autour de La France insoumise. Le leadership de LFI déplace le centre de gravité de la gauche de gouvernement. Pas jusqu’à la « gauche radicale » comme on l’entend parfois dans les médias, mais vers un néoréformisme. Avec un programme certes moins radical que le Programme commun de 1972 ou les « 110  (…)
Suite »

Antipatriarcat

Depuis une trentaine d’années les scientifiques analysent nos capacités d’adaptation à la crise climatique et à ses conséquences. Leur constat est clair : les catastrophes renforcent toutes les inégalités et en particulier les inégalités de genre. Justice sociale et justice climatique sont étroitement liées.

Depuis le premier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) en 1995, notre compréhension globale des liens entre inégalités sociales et crise climatique s’est considérablement affinée. Le Giec a pour mission d’évaluer de manière neutre la littérature scientifique publiée à un instant T sur le changement climatique. Le second volet d’analyses concerne ses conséquences, la vulnérabilité des populations et leurs moyens (…)
Suite »

Communiqué

Des organisations du collectif unitaire lyonnais Fermons les locaux fascistes, auquel participe le groupe local de Lyon de l’Union communiste libertaire, ont rédigé le communiqué suivant :

Lyon, le 20 mai 2022 Information publique sur plusieurs agressions contre des militant·es de la Jeune Garde et des militant·es du milieu antifasciste à Lyon

Le milieu militant antifasciste et plus largement luttant contre l’extrême droite et ses idées est secoué depuis quelques semaines par une vague d’agressions, perpétrées non pas par un groupuscule fasciste mais par des militant·es se revendiquant elles et eux-mêmes de l’antifascisme. À Lyon, Paris, (…)
Suite »




Source: Unioncommunistelibertaire.org