DĂ©cembre 23, 2020
Par Sans Nom
322 visites


Bosnie : un camp pour les migrants dĂ©truit par un incendie
AFP, 23 décembre 2020

Un camp qui hĂ©bergeait 1300 migrants dans le nord-ouest de la Bosnie a disparu mercredi 23 dĂ©cembre dans un incendie, probablement dĂ©clenchĂ© par ses occupants alors que les autoritĂ©s locales se disputaient sur la solution pour loger ce groupe pendant l’hiver, a indiquĂ© une source policiĂšre.

Ce camp avait Ă©tĂ© mis en place en avril dans le village de Lipa, prĂšs de Bihac, comme une solution temporaire et il n’avait pas Ă©tĂ© prĂ©vu que ses rĂ©sidents y passent l’hiver. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et la Commission europĂ©enne exhortaient depuis dĂ©but dĂ©cembre les autoritĂ©s locales Ă  trouver une solution pour hĂ©berger ailleurs ces 1300 personnes, ainsi que quelque 2000 autres migrants dĂ©pourvus de logement dans la rĂ©gion de Bihac, prĂšs de la frontiĂšre de l’Union europĂ©enne.

«L’incendie s’est dĂ©clarĂ© Ă  11 heures. Les pompiers ont rĂ©ussi Ă  l’éteindre, mais les quatre grandes tentes dans lesquelles les migrants dormaient ont brĂ»lé», a dĂ©clarĂ© Ă  l’AFP un porte-parole de la police, Ale Siljdedic, prĂ©cisant qu’il n’y avait pas eu de blessĂ©s.

«Nous supposons qu’il s’agit d’un acte criminel et que des rĂ©sidents du camp en sont Ă  l’origine», a-t-il poursuivi. Les migrants auraient agi en signe de protestation Ă  cause de la situation. L’OIM, qui gĂ©rait ce centre d’accueil, a rĂ©cemment annoncĂ© son retrait en raison de mauvaises conditions. L’organisation demandait aux autoritĂ©s Ă  rouvrir un centre d’accueil fermĂ© dĂ©but octobre dans la ville de Bihac.

«DĂ©sastre aprĂšs dĂ©sastre», a commentĂ© sur son compte Twitter Peter Van der Auweraert, responsable de l’OIM en Bosnie. Selon lui, «un groupe d’anciens rĂ©sidents a mis le feu Ă  trois tentes et aux conteneurs aprĂšs que la plupart des migrants a quittĂ© le camp».

Le camp incendiĂ© n’était pas Ă©quipĂ© de chauffage et n’avait jamais Ă©tĂ© branchĂ© sur le rĂ©seau Ă©lectrique. Ses rĂ©sidents se sont ainsi retrouvĂ©s dans la rue, en plein hiver et alors qu’est prĂ©vue une forte baisse de tempĂ©rature dans les prochains jours. «Ils vont probablement se diriger vers Bihac (Ă  30 km au nord-ouest de Lipa, ndlr) et vont occuper des bĂątiments abandonnĂ©s», a dit Ale Siljdedic.




Source: Sansnom.noblogs.org