A la fin du 20Ăšme siĂšcle, au Chiapas (sud du Mexique) des femmes, des hommes, la plupart paysan·n·e·s Maya se sont insurgĂ©.e.s au cri de ya basta, ça suffit, et se sont mis au travail pour se dĂ©faire de l’emprise de l’État et de l’argent : crĂ©ation de leurs propres systĂšmes de gouvernement, d’éducation, de santĂ©, de justice, de coopĂ©ratives, dĂ©veloppement de la culture, de l’art. C’est l’autonomie.

Maintenant ils-elles veulent dialoguer avec les luttes “d’en bas Ă  gauche”, sillonner les 5 continents afin de rencontrer celles et ceux qui combattent pour la vie, contre les oppressions du capitalisme et du patriarcat et qui veulent prendre part aux luttes pour dĂ©fendre l’environnement et le vivant.

Ils et elles vont donc nous “envahir” ! Plusieurs dĂ©lĂ©gations sont attendues en Europe.

Pour nous, collectifs, associations, organisations et individus de Toulouse et ses environs, l’accueil des zapatistes est l’opportunitĂ© de construire des ponts d’amitiĂ© avec celles et ceux qui luttent Ă  l’autre bout du monde mais aussi entre nous.

Apprendre de leur expĂ©rience notamment de leur autonomie vis-Ă -vis de l’État et partager autour de nos luttes, nos pratiques, nos questionnements sur la situation sociale, culturelle et politique. Nourrir nos combats et nos rĂ©flexions du Chiapas Ă  Toulouse.

Droits des sans-papiers et des rĂ©fugiĂ©.es, fĂ©minisme, contre-culture, Ă©ducation, Ă©cologie, luttes sociales et des ronds-points (Gilets jaunes), luttes contre les violences et le racisme d’État et ce long etcĂ©tĂ©ra sont autant de sujets que nous pourrons aborder.

Le collectif Zapateria Toulouse a lancĂ© cette invitation Ă  nos sƓurs, nos frĂšres, nos froeurs, nos compañ[email protected] du Chiapas et de Toulouse et ses environs. Nous appelons chacune et chacun qui voudraient nous rejoindre Ă  s’investir Ă  nos cĂŽtĂ©s pour rendre cette aventure aussi riche que possible.

contact du comitĂ© de Toulouse : [email protected]




Source: Iaata.info