Mai 15, 2021
Par Squat.net
345 visites


Lima (Pérou): expulsion du bidonville de Lomo de Corvina… réoccupation deux semaines après !

Le mercredi 28 avril 2021, après des semaines de tensions entre la police et les habitant·e·s du grand bidonville de Lomo de Corvina, à Lima (dans le quartier Villa El Salvador), les policiers anti-émeute péruviens ont fini par envahir complètement le bidonville, provoquant la colère et la tristesse au sein de ses habitant·e·s.

Pierres contre lacrymogènes, les affrontements ont duré une partie de la matinée, se déplaçant en différents points du quartier. Des pneus ont été enflammés, des rues bloquées, une voiture de flics retournée, un taxi a même été incendié involontairement par une bombe lacrymogène lancée par la police, mais les flics (au nombre de 500 à 2 300 selon les sources !), ont réussi à envahir complètement le bidonville, laissant entrer des pelleteuses pour démolir toutes les habitations… Au moins sept personnes ont été arrêtées par la police pendant les affrontements.

Des milliers de personnes occupaient ces terrains depuis le 12 avril, sous des tentes ou dans des cabanes auto-construites, sans autre solution de logement.

De nombreuses vidéos des affrontements et de l’expulsion sont trouvables ici.

Hier, le 14 mai, environ 300 personnes avaient réoccupé les lieux et y dormaient sous des tentes de fortune. Tant qu’elles n’auront pas d’autre solution, vivre ensemble au même endroit, partager les moyens de survie (tentes, bouffe, eau, etc.), c’est toujours mieux que d’être isolé·e chacun·e dans son coin, à la merci des flics et des réactionnaires…

[Sources: Canal N | La República | Agendapaís | RPP.]




Source: Fr.squat.net