L’homme qui a tué 50 personnes dans des mosquées de Nouvelle-Zélande a
publié un manifeste pour expliquer son geste. Ses référence y sont,
entre autres, le « grand remplacement », cheval de bataille raciste et
conspirationniste de Renaud Camus et la défaite au deuxième tour de la
présidentielle de Marine Le Pen.


Communiqués de 2019