Juillet 11, 2020
Par Rennes Info
75 visites


Suite à l’annonce de licenciement de Yann Gaudin, décidé par la direction nationale de Pôle Emploi, la Coordination des Intermittent·es et Précaires de Bretagne souhaite réagir.

Ce licenciement est grave.

Yann Gaudin est une personne qui était investie de sa mission de service public, salué des centaines de fois pour son travail (voir les commentaires de la pétition de soutien à Yann Gaudin).

Cela pose la question des dysfonctionnements de Pôle Emploi. Il est certain que Yann Gaudin a fait remonter des failles internes, mais n’a pas trouvé au sein de Pôle Emploi une hiérarchie enthousiaste de l’amélioration du service public. Yann Gaudin avait le choix de se taire, ou de déranger. Il a décidé de déranger. Nous assistons depuis des mois à la mise au ban d’un salarié par son employeur.

La communication de Frédéric Sévignon -directeur de Pôle Emploi Bretagne- sur ce licenciement est assez manipulatrice : «  Le contentieux entre Monsieur Gaudin et Pôle emploi date de plusieurs années et ne concerne pas le statut de lanceur d’alerte dont il se prévaut depuis fin 2019.  » Cela ne concerne pas le statut de lanceur d’alerte, mais fait bien suite au courrier d’alerte de 2014 que Yann Gaudin avait envoyé à quelques 8000 demandeur·euses d’emploi.

Cela ressemble fort au pourrissement d’une situation pour isoler un salarié de ses collègues, et le prendre en défaut. Une technique managériale qui a fait ses preuves, si l’on fait mine d’oublier les dégâts qu’elle provoque chez les salarié·es.

La consigne est claire pour les désormais ex-collègues de Yann Gaudin : contentez-vous de suivre les règles, même si cela va à l’encontre des intérêts du public.

Les allégations de Monsieur Sévignon sur la non-compétence de Yann Gaudin au sujet des intermittent·es du spectacle sont ridicules puisqu’encore une fois les témoignages ne manquent pas pour démontrer le contraire. Nous rappelons au passage qu’il avait été affecté au service Arts et Culture de Pôle Emploi Bretagne. Service qui a disparu, et que la Coordination des Intermittent·e·s et Précaires de Bretagne continue de réclamer malgré l’absence de réponse de la direction de Pôle Emploi Bretagne.

Si Yann Gaudin a été insubordonné, nous crions alors : «  Vive l’insubordination !  ».
Nous lui apportons encore une fois tout notre soutien dans ses difficultés présentes, et adressons nos sincères encouragements à tou·te·s les conseiller·ères de Pôle Emploi qui ont le souci du service public.

NOUS CONTINUERONS A DÉFENDRE CELLES ET CEUX QUI DÉFENDENT NOS DROITS !

Coordination des Intermittent·es et Précaires de Bretagne

cipbretagne gmail.com


Lettre de soutien à Yann Gaudin, menacé de licenciement par Pôle Emploi

vendredi 19 juin 2020

http://www.rennes-info.org/Lettre-d…




Source: Rennes-info.org